Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Cinq Berruyers comparaissent pour trafic de drogue

23 novembre 2017 à 06h28 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Illustration de la saisie d'un Go fast / Gendarmerie Nationale

Belle saisie ce dimanche pour les autorités de Haute-Vienne et du Loiret. Elles ont intercepté un convoi de véhicules qui transportait plusieurs dizaines de kg de drogue, selon le parquet de Bourges. L’opération a été menée par les services des douanes et des antennes de Limoges et Orléans. Cinq personnes ont été arrêtées. Récit :

On appelle ça une belle prise. Dimanche dernier, les forces de l’ordre se sont coordonnées pour mener une opération anti-stupéfiant. Tout s’est déroulé comme prévu. Postée sur l’autoroute A20, les autorités sont prévenues qu’un convoi composé de plusieurs véhicules, arrive dans leur direction. Ce dernier est arrêté et contrôlé. Dans l’une des voitures, c’est la surprise : 48kg de cannabis sont découverts. Et ce n’est pas tout. Dans une autre, ce sont des armes à feu qui sont saisies.

Perquisitions et interrogatoires

Ni une, ni deux, les suspects sont appréhendés et envoyés au Pôle de l’Instruction du palais de justice de Bourges où ils étaient toujours entendus hier. Au terme de leur audition par la juge d’instruction, ils devaient être placés en détention provisoire en attendant la date de leur procès. Pendant ce temps, des perquisitions sont menées à leur domicile. Ces dernières débouchent sur la découverte de petites quantités d’herbe, de résine de cannabis et de cocaïne.

Tous résident dans le département du Cher, la plupart à Bourges. Certains sont mêmes connus de la justice, en matière notamment de trafic de stupéfiants. D’ailleurs, une information judiciaire a été ouverte pour trafic de stupéfiants, détention d’armes à feu et association de malfaiteurs.

L’A20, terre des Go Fast

L’autoroute A20 qui traverse le Cher et l’Indre, est bien connue des douaniers comme étant un axe où la drogue transite facilement. En atteste le Go Fast intercepté dans l’Indre à hauteur de la commune de Vatan en février 2016. A l’époque, 770kg de cannabis avaient été saisis par les gendarmes de la section de recherche d’Orléans. La valeur marchande était estimée à près de deux millions d’euros. Neuf mois plus tard, ce ne sont pas moins de 56kg de résine de cannabis ainsi que des armes à feu et 170 000€ en liquide, qui avaient été saisis dans le Cher au niveau de Massay.