Covid-19 : Vibration modifie ses programmes avec plus d'infos et plus de musique -> en savoir plus
Info locale

Coronavirus : premiers cas confirmés en Bourgogne-Franche-Comté et Pays de la Loire

28 février 2020 à 07h05 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Les couloirs de l'hôpital d'Orléans.
Crédit photo : VIbration - Alicia Méchin

Le ministère de la Santé a annoncé jeudi 27 février une hausse de nombre de personnes infectées par le coronavirus.

Des premiers cas de contamination au coronavirus ont été confirmés ce jeudi Bourgogne-Franche-Comté et en Pays de la Loire. Le bilan est désormais de 38 cas officiels en France, selon le ministère de la Santé. Deux personnes sont mortes, et 12 ont été guéries.

Quatre personnes, dont une dans un état grave, sont actuellement hospitalisées à Dijon, selon l’Agence régionale de santé, rapportent nos confrères de l’Yonne républicaine. Elles reviennent d’Egypte. Un premier cas de coronavirus est également avéré en Pays de la Loire. Une femme, qui aurait été en contact avec un homme contaminé dans l’Oise, est actuellement hospitalisée au CHU de Nantes, mais son état n’inspire pas d’inquiétude, selon Ouest-France. Le ministère de la Santé précise qu'il n'y pas de diffusion du virus dans ces villes.

La patiente transférée à Orléans n’est pas porteuse du virus

 

Les autorités sanitaires sont désormais à la recherche des individus qui auraient été en contact avec les personnes contaminées. Concernant la femme originaire du Cher transférée à l'hôpital d'Orléans pour une suspicion de coronavirus, elle n'est finalement pas porteuse du Covid-19 et a pu rentrer chez elle, selon le Berry Républicain. Des tests continuent à être réalisés sur des patients à Tours et Orléans.

 

Un conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est de son côté confiné dans un hôtel en Espagne. Jean-Philippe Saulnier-Arrighi, également maire de Moulins-sur-Ouanne, dans l'Yonne, et son épouse se trouvaient en vacances dans les îles Canaries. Un touriste italien de leur hôtel a contracté le coronavirus, d’après l’Yonne Républicaine. Les rectorats demandent de reporter les voyages scolaires en Italie du nord, Chine, Iran, Corée du Sud ou encore à Singapour. Les enfants qui reviendraient de ces destinations ne doivent pas être envoyés en cours pendant les 14 jours qui suivent leur retour.