Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Covid-19 : une protéine suspectée de jouer un rôle dans les formes graves

07 août 2020 à 15h35 Par Maud Tambellini avec AFP
Crédit photo : Pixabay

Une protéine produite par l'organisme dans un contexte d'inflammation pourrait jouer un rôle important dans les formes graves de Covid-19. La cibler pourrait donc aider à lutter contre l'aggravation de la maladie, selon une étude menée par des chercheurs français.

Selon ces travaux, publiés jeudi dans la revue Cell, on relève "un taux très élevé", de 100 à 1.000 fois plus que la normale , de cette protéine appelée la calprotectine, chez les patients atteints d'une forme sévère de Covid-19.

"Nos résultats suggèrent que la calprotectine pourrait être responsable de l'aggravation de la Covid-19", a estimé dans un communiqué l'auteur principal de l'étude, le chercheur en immunologie Aymeric Silvin.

De nombreux travaux à travers le monde cherchent à mieux comprendre les mécanismes de l'"orage cytokinique", une réaction inflammatoire incontrôlée et excessive mise en cause dans les formes graves de Covid-19.

"La forte augmentation de calprotectine dans le sang pourrait intervenir avant l'orage cytokinique ", a poursuivi Aymeric Silvin. En théorie, on pourrait donc peut-être repérer les patients risquant de développer une forme sévère de la maladie, en testant le taux de calprotectine dans leur sang, selon le communiqué des organismes français à l'origine de ces recherches (Gustave Roussy, AP-HP, Inserm), en collaboration avec des équipes étrangères (Singapour, Chine, Israël). 

En outre, cette piste pourrait offrir "une approche thérapeutique inédite", puisque le blocage du récepteur de la calprotectine pourrait aider à combattre l'aggravation. "Ces stratégies sont à évaluer par des essais cliniques", selon le communiqué.