Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Covid : 200 000 personnes vaccinées chez leur médecin en une semaine

04 mars 2021 à 07h00 Par Guillaume Pivert
Depuis le début de l'année, trois millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19.
Crédit photo : Pixabay - photo d'illustration

La campagne de vaccination s’est accélérée la semaine dernière avec la possibilité pour les médecins généralistes de vacciner certains patients.

Le bilan est positif, selon le syndicat de médecins généralistes MG France. En une semaine, 200 000 personnes, âgées de 50 à 64 ans et souffrant de comorbidités – diabète, hypertension artérielle par exemple, ont reçu une première injection du vaccin développé par AstraZeneca. Le docteur Jean-Louis Bensoussan est le secrétaire général de MG France.

 

Écouter le podcast

Des difficultés d'approvisionnement

Néanmoins, tout n’est pas si simple. Au départ, 29 000 médecins s’étaient portés volontaires pour vacciner. Lundi 1er mars, ils n’étaient plus que 19 000. Certains ont reçu trop de flacons et ne se réinscrivent pas tout de suite, selon Jean-Louis Bensoussan, d’autres « n’en n’ont pas eus et sont un peu déçus ».

Effectivement, ils sont nombreux à pointer des difficultés en terme d’organisation et surtout en matière d’approvisionnement auprès des pharmacies.

Écouter le podcast

 

Depuis jeudi dernier et l’ouverture de la vaccination en cabinet, le ministère de la Santé a déjà modifié deux fois sa stratégie. Lundi 1er mars, le ministre, Olivier Véran annonçait l’ouverture de la campagne de vaccination aux 65- 75 ans avec comorbidités. Ce mercredi, une directive adressée aux généralistes leur permet de vacciner au-delà de 75 ans.

Jean-Louis Bensoussan résume : « on peut vacciner à tous âges avec le vaccin Astra Zeneca à partir du moment où il y a une comorbidité, c’est comme ça qu’on le comprend ».

 

Écouter le podcast

 

La campagne en cabinet est « complexe, mais fonctionne » selon le secrétaire général de MG France. Jean-Louis Bensoussan dit toutefois « espérer avoir avec le vaccin de Johnson & Johnson, des flacons unidose ou de cinq doses, plus facile à utiliser ». « Aujourd’hui on est limité par des flacons de dix doses à utiliser dans les 48 heures après ouverture », poursuit-il.

 Selon Santé Publique France, au 1er mars, plus de trois millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, et plus de la moitié deux doses.