Covid : nouvelle jauge pour les lieux de culte

VIBRATION
Cette nouvelle jauge, qui s'appliquera jusqu'à la prochaine étape du déconfinement prévue le 15 déce
Crédit: Pixabay - photo d'illustration

3 décembre 2020 à 8h00 par Iris Mazzacurati

Le nombre de personnes désormais autorisées à assister aux cérémonies religieuses a été revu à la hausse, après qu'une première jauge a été retoquée par le Conseil d'Etat.

Après consultation des différents cultes, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dévoilé mercredi soir, la nouvelle jauge de personnes désormais autorisées à assister aux cérémonies religieuses.


Il faudra désormais prévoir de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux.


Cette nouvelle jauge, qui s'appliquera jusqu'à la prochaine étape du déconfinement prévue le 15 décembre fait suite à la décision du Conseil d'Etat qui avait retoqué une précédente limitation gouvernementale à 30 personnes par édifice religieux.


La haute juridiction, saisie par des associations catholiques, avait jugé cette jauge "disproportionnée" et donné trois jours au gouvernement pour revoir sa copie.


« desserrer un petit peu la jauge » à Noël ?


Mercredi matin, le Premier ministre Jean Castex avait assuré sur BFMTV avoir proposé une "limite quantitative à 30 fidèles à une jauge à 6 m2 par fidèle", tout en affirmant qu'aucune décision n'avait été prise.


"J'ai bon espoir qu'on trouvera un accord équilibré", avait dit le Premier ministre, évoquant par ailleurs la possibilité de "desserrer un petit peu la jauge" pour les cérémonies de Noël.


Dans un communiqué, M. Darmanin précise que les discussions avec les cultes "se poursuivront dans les jours prochains" afin de définir les règles qui s'appliqueront au-delà du 15 décembre.


Interrogée, la Fédération protestante de France avait affirmé qu'elle allait "se satisfaire" de la proposition des 6m2. Tout comme le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui a de toute façon recommandé à ses fédérations de mosquées d'attendre le 15 décembre avant de reprendre les prières du vendredi.




(Avec AFP)