Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Dans l’Yonne, le secteur du tourisme se tourne déjà vers l'été

20 avril 2021 à 07h30 Par Etienne Escuer
L'Yonne veut miser cet été sur un tourisme vert, à la découverte par exemple du village de Vézelay.
Crédit photo : Pixabay

Avec la crise sanitaire, le secteur du tourisme, dans l’Yonne, ne se faire guère d’illusions sur l’avant-saison et a déjà la tête tournée vers cet été.

Alors que de nombreux professionnels du secteur du tourisme espéraient lancer leur saison en ce mois d’avril, il faudra patienter encore un peu. Traditionnellement, les vacances de Pâques marquent la réouverture de plusieurs sites, à l’image de Guédelon, dans l’Yonne, qui devait accueillir des visiteurs le 1er avril.

Comme l’année dernière, la crise sanitaire et les nouvelles mesures de restriction, avec la limite de déplacement à 10 km, ont mis un nouveau coup d’arrêt au secteur. « C’est un coup de massue », confie Anne Jérusalem, présidente de Yonne Tourisme et vice-présidente du conseil départemental. « On pensait lancer la saison avec les vacances de Pâques. Et le mois de mai sera sûrement en demi-teinte, d’autant plus qu’il n’y a pas de ponts avec des jours fériés ». Les regards sont désormais tournés vers cet été. « On va tenter de repartir sur au moins la même chose que l’été dernier et sauver la saison comme l’année dernière », poursuit Anne Jérusalem.

 

Écouter le podcast

 

L'Yonne veut mettre en avant ses atouts

Le département de l’Yonne a, en effet, une belle carte à jouer en cet été 2021, après un été 2020 plutôt bons. « On a beaucoup d’atouts avec les nouveaux comportements et désirs des clientèles : la nature, les grands espaces, éviter le tourisme de masse, bien manger, etc. », explique la présidente de Yonne Tourisme. Une campagne de communication devrait d’ailleurs être lancée prochainement à ce sujet. « On est aussi un département bourguignon aux portes de Paris, ce qui est notre plus grand atout », confie Anne Jérusalem.

 

Écouter le podcast

 

L'événementiel toujours en souffrance

Même avec un bon été 2021, le secteur risque toutefois de continuer à souffrir de la crise sanitaire. Depuis un an, les conséquences ont été très inégales suivant les structures. « Tout le monde a souffert, mais à des niveaux différents », selon Anne Jérusalem. Un secteur en particulier peine à sortir de l’eau : l’événementiel. « Pour les locations de grandes salles, les traiteurs, les professionnels du mariage ou les festivals, malgré l’éclaircie qu’on espère, on sait que ça va souffrir une année de plus », prévient la présidente de Yonne Tourisme.

 

Écouter le podcast

 

A noter que le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté devrait de son côté proposer 10 000 cartes-vacances de 300 euros aux familles les plus modestes, à utiliser chez les professionnels du tourisme sur le territoire.