Insolite

Déménagement : il y a un jour tous les mois où vous paierez moins cher !

19 septembre 2019 à 16h20 Par A.L.
En choisissant de déménager durant le second mercredi du mois, les Français peuvent faire de grandes économies.
Crédit photo : Pixabay

Bonne nouvelle : on connaît la bonne astuce pour déménager en dépensant le moins d'argent possible. En effet, certaines dates seraient moins coûteuses que d'autres.

Vous comptez déménager dans un avenir proche ? Lisez donc ce qui suit. Si les déménagements coûtent souvent beaucoup d'argent et d'énergie, le journal Le Parisien vient de révéler une astuce pour payer moins cher son départ d’après une étude réalisée par la plateforme de déménagement DesBrasEnPlus.com. 

Ainsi, selon les résultats dévoilés, il est préférable de faire appel à des déménageurs le second mercredi de chaque mois, vers le 15, pour payer moins cher (surtout quand il s'agit d'un déménagement s’effectuant en Île-de-France). La raison ? Les états des lieux se faisant en début ou fin de moins, les Français attendent la fin de leur bail pour déménager. Donc qui dit moins de demande, dit tarif en baisse, explique le cofondateur de la plateforme Farid Lahlou, expliquant que la baisse du prix se situait entre 10 % et 25 %.

Voir cette publication sur Instagram

Nouvelle vidéo guide !!! Vanessa vous donne 9 astuces pour faciliter votre déménagement : lien en description ! 🎉📦 Bon dimanche !

Une publication partagée par Des bras en plus (@desbrasenplus) le

Une différence de 100 euros

"Il y avait une différence de plus de 100 €. La société de déménagement m'a conseillé de le faire ce jour-là car c'était moins cher. Comme je suis à la retraite et que je n'avais pas de contrainte de temps, j'ai accepté. C'est intéressant", a déclaré un retraité de 73 ans au quotidien, après avoir quitté T2 de 32 m² situé au 7ème étage pour s'installer dans un T3 de 70 m² au premier étage. Si 80% des gens privilégient le week-end pour déménager, une étude menée par la plateforme de déménagement professionnel DesBrasEnPlus.com auprès de 1 000 Français, préconise pourtant qu'il faudrait faire exactement le contraire. C'est noté pour la prochaine fois !