Des journalistes interrogés dans l’affaire du vol de portrait de Macron

VIBRATION
Crédit: wikipédia

4 avril 2019 à 12h03 par Benoit Hanrot

L'affaire des portraits du président de la République dérobée prend de l'ampleur. Depuis un peu plus d'un mois, des militants dérobent des portraits d'Emmanuel Macron dans des mairies pour protester contre la politique du chef de l'Etat.

Pour le moment, l’enquête ouverte sur vol en réunion pour retrouver les voleurs a mené à une quarantaine d’auditions, une vingtaine de gardes à vues et autant de perquisitions chez des militants écolos pour la plupart à travers tout le pays. Selon le SNJ, des journalistes dont un du Maine Libre ont été convoqués hier par la gendarmerie, non pas comme suspect mais bien comme témoin. Ce dernier a couvert une des opérations symboliques de décrochage du portrait du président Macon par une dizaine de militants dans une commune sarthoise.