Info locale

Dossier emploi : le bâtiment, c’est aussi un secteur de femmes !

16 avril 2019 à 13h42 Par Benoit Hanrot
Stéphane Vitet, Aline Mériau, Virginie Coppens Menager, Cyril Seguin
Crédit photo : B. Hanrot / Vibration

Le secteur du bâtiment recrute aujourd’hui plus de 5500 nouveaux collaborateurs en région Centre-Val de Loire dont plus de 450 dans le Loiret. Outre les compétences, les entreprises recherchent surtout des personnes motivées.

« Tu ne sais pas quoi faire, tu vas finir dans le bâtiment ». Cette phrase colle encore beaucoup trop aux métiers du secteur aujourd’hui. A tel point que leur image est aujourd’hui ancrée dans le passé. Pourtant, bon nombre de métiers ont évolué au fil du temps, en intégrant notamment le numérique et en améliorant les conditions de travail (salaires, moins de pénibilité) pour offrir aujourd’hui un meilleur confort aux salariés qui exercent dans ce secteur d’activité. Malgré cela, le bâtiment connaît, comme beaucoup d’autres secteurs, la crise des vocations et peine à séduire. Le détail avec Aline Mériau, chef d’entreprise et présidente de la Fédération française du bâtiment 45 :

Écouter le podcast

Comme l’an passé, Pôle Emploi a mené une enquête sur les besoins de main d’œuvre en 2019 en Centre-Val de Loire. Plus de 16 000 entreprises de la région qui ont accepté de répondre aux questions. Et cette année, un chiffre inédit s’est glissé dans le rapport final : 79 242 intentions d’embauches exprimées par les sociétés participantes. Du jamais vu lors des précédentes éditions. Aujourd’hui, la Fédération française du bâtiment propose plus de 450 postes à pourvoir. Si vous êtes intéressés, envoyez votre CV et lettre de motivation à emploiffb45@gmail.com

Aujourd’hui, les entreprises du bâtiment rencontrent quatre problématiques pour recruter : absence ou manque de compétences requises (ou diplômes), la pénurie du nombre de candidats, la nature du poste (lieu, salaire, horaires) et surtout un déficit d’image. Pour parvenir à trouver des solutions, ces mêmes entreprises ont recours à des solutions : Pôle Emploi (solution la plus plébiscitée notamment par sa gratuité), la formation en interne, le passage par des intermédiaires spécialisés et le fait de rendre l’offre d’emploi plus attractive.

Pour parvenir à intéresser de potentiels candidats, plusieurs méthodes ont été mises en place. Pôle Emploi utilise depuis plus de dix ans celle du recrutement par simulation. Le détail avec Virginie Coppens Menager, la directrice du Pôle régionale de Pôle Emploi Centre-Val de Loire :

Écouter le podcast

Ces tests ne retirent pas les nécessités de formation après mais cela permet d’identifier une source de compétence qu’il faut chercher compte tenu des besoins en recrutement. Une autre solution pourrait venir de plus haut, notamment de l’Etat, comme l’explique Aline Mériau :

Écouter le podcast

Et les femmes dans tout ça ?

Aujourd’hui, un salarié sur quatre dans le bâtiment est une femme, que ce soit en production ou en bureau d’études. Beaucoup de peintres sont également aujourd’hui des femmes et le secteur est amené à en recruter davantage prochainement. Stéphane Vitet est un entrepreneur et artisan couvreur basé à Ingré. Il encourage les femmes à s’intéresser de près à son métier et les invite à le découvrir sur place :

Écouter le podcast

En janvier dernier, le forum de l’orientation d’Orléans avait mis en avant la mixité des filières, avec l’objectif de casser certains préjugés. En Centre-Val de Loire, un quart des chefs d’entreprise du Centre-Val de Loire sont des femmes. La majorité d’entre elles travaille d’ailleurs dans le secteur agricole.