Info locale

En Bourgogne, la truffe a souffert de la sécheresse

04 décembre 2019 à 07h20 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Année compliquée pour la truffe de Bourgogne.
Crédit photo : Pixabay

La récolte des truffes s’est avérée particulièrement mauvaise cette année en Bourgogne. Plusieurs marchés ont dû être annulés.

Si 2019 a été une année à champignons, cela n’a pas forcément été le cas pour la truffe ! Ces dernières ont en effet surtout besoin d’eau l’été, et l’année 2019 a été marquée par la sécheresse et la canicule. Conséquence, les récoltes de truffes sont très mauvaises et les rares chanceux qui ont pu en acheter quelques grammes l’ont fait à environ 650 euros le kilos.

De huit kilos en 2017 à 30 grammes cette année

La situation empire depuis 2017, constate Patrice d’Arfeuille, trufficulteur à Tannay dans la Nièvre et président du Syndicat des producteurs de truffes de Bourgogne. Sa récolte est passée de huit kilos en 2017 (grâce aux réserves hydriques malgré la sécheresse) à 400 grammes l’an dernier et seulement 30 grammes cette année :

 

Écouter le podcast

 

Les trufficulteurs locaux savent qu’ils vont devoir s’adapter au dérèglement climatique. La truffe de Bourgogne pourrait ainsi être remplacée par la truffe du Périgord dans les cultures. Cette dernière, qui arrive à maturité de janvier à mars, a en effet besoin d’eau en automne plutôt qu’en été, poursuit Patrice d’Arfeuille :

 

Écouter le podcast

 

Le marché aux truffes de Sancerre, dans le Cher, a dû être annulé cette année, faute de truffes en nombre suffisant. Idem pour le second marché de Noyers-sur-Serein, dans l’Yonne.