Entre bronchiolite et grippe, un hiver qui s’annonce difficile ?

VIBRATION
Crédit: pixabay.com

8 novembre 2017 à 10h21 par Diane Thibaudier

Attention aux tout-petits, l'épidémie de bronchiolite approche. Et pour les plus grands, la grippe pourrait encore faire des ravages cette année, l'efficacité du vaccin semble limitée. Explications.

Une nouvelle étude de l’Académie américaine des sciences a été publiée ce lundi 6 novembre. Elle révèle que l’efficacité du vaccin contre la grippe a été très nettement limitée l’an dernier. Seulement 20 à 30% des personnes vaccinées ont été protégées par le vaccin, à cause d’une mutation de la souche H3N2, qui était dominante lors de l’épidémie de grippe en 2016. Et le vaccin prévu pour la saison qui arrive est le même que celui de 2016, l’hiver qui vient pourrait donc être difficile si l’épidémie est encore dominée par le virus H3N2.

Les femmes enceintes particulièrement sensibles

Pas de quoi arrêter la vaccination pour autant, selon les virologues, mieux vaut avoir une protection limitée contre le virus H3N2, qu’aucune protection. Cette année encore, les personnes les plus fragiles peuvent se faire vacciner gratuitement contre la grippe. Sont concernées : les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes ainsi que l’entourage familial d’un nourrisson et les personnes obèses ou atteintes de maladies chroniques. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site ameli.fr.

L’Ile de France, déjà en épidémie de bronchiolite

Outre la grippe, une autre maladie inquiète particulièrement chaque hiver : la bronchiolite. Un simple rhume peut dégénérer chez les tout-petits à cause d’une infection respiratoire due à la descente du virus dans les poumons et les bronchioles. Problème, cette infection peut empêcher les bébés de respirer et de s’alimenter correctement et se termine parfois en hospitalisation pour éviter le pire. Afin de ne pas en arriver là, on vous donne quelques conseils qui pourront peut-être vous faire passer l’hiver sans encombre. Pour éviter la contamination, lavez-vous soigneusement les mains, aérez la chambre de votre enfant et ne partagez pas les biberons et les sucettes avec d’autres enfants.

La manière forte pour éviter qu’un rhume se transforme en bronchiolite

Si malgré ces précautions, votre bébé a attrapé un rhume, désinfectez son nez à l’aide de sérum physiologique. Et une simple goutte dans chaque narine ne suffit pas ! Les pédiatres préconisent de laver soigneusement le nez de votre bébé et pour cela il faut employer la manière forte : une pipette de sérum physiologique dans chaque narine suivie d’une aspiration à l’aide d’un mouche-bébé.

Pour le moment, l’Ile de France est en épidémie de bronchiolite, la région Centre Val de Loire est dores et déjà en situation de pré-épidémie. Pas d’alerte pour le moment sur les autres régions de France métropolitaine.