Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Espagne : double attaque terroriste en Catalogne

18 août 2017 à 06h49 Par Benoit Hanrot

Une camionnette folle a percuté une foule amassée sur une grande avenue de Barcelone dans la soirée. Le bilan fait état de 13 morts et de plus de 100 blessés. Quelques heures plus tard, une autre voiture folle a foncé sur des touristes sur une station balnéaire de Catalogne. Récit :

C’est après une nuit très agitée que l’Espagne sort de son court sommeil. Les yeux encore rougis par les larmes, la Catalogne est meurtrie ce matin. La ville de Nice a immédiatement du ressentir le frisson du 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais.

Barcelone touchée en plein cœur

Il est 17h. Barcelone profite du soleil et les touristes de la chaleur en short et chemise. Lorsque soudain, des cris éclatent sur les Ramblas, l’avenue la plus touristique de la capitale catalane, l’équivalent des Champs-Elysées à Paris. En quelques minutes, la panique gagne la rue. Une camionnette folle vient de se jeter sur la foule, écrasant sur son passage des dizaines de personnes. Ce matin, le bilan provisoire fait état de 13 morts et d’une centaine de blessés de 18 nationalités différentes dont française.

Selon les derniers éléments de l’enquête, le groupe Daesh a revendiqué l’attentat dans la foulée. Rapidement, les autorités ont confirmé la thèse de l’attaque terroriste. Deux hommes ont ensuite été arrêtés et placés en détention : un Marocain et un Espagnol originaire de l’enclave de Melilla, au nord-est du Maroc. Mais selon la police catalane, aucun n’est le conducteur de la camionnette en question.

Cambrils subit le même sort

Les autorités n’ont pas eu le temps de souffler. Quelques heures après le drame, aux alentours de 2h du matin, une grosse berline a foncé sur les passants à Cambrils, une cité balnéaire située à 120km au sud de Barcelone. A l’intérieur, cinq assaillants dont certains portaient des ceintures d’explosifs. Le commando a eu le temps de blesser six civils, dont un gravement, et un policier avant d’être pris à partie par une patrouille de police. L’accrochage a tourné en faveur des forces de l’ordre qui ont abattu quatre suspects et appréhendé le cinquième, mort par la suite.

Tout est rentré dans l’ordre aux alentours de 3h du matin. Les riverains ont été confinés chez eux. Plusieurs démineurs ont également été acheminés sur place pour intervenir sur les ceintures d’explosifs que portaient les suspects. Toujours selon la police, cette seconde attaque serait liée à celle de Barcelone. De nouveaux éléments devraient pouvoir nous le confirmer dans les prochaines heures.