Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Et si on prenait des congés « gueule de bois » ?

30 août 2017 à 08h56 Par Benoit Hanrot

Une soirée trop arrosée et un réveil difficile. Il y a des jours comme ça où l’on aimerait bien ne pas aller travailler. C’est ce que propose une entreprise britannique pour ses employés. Décryptage :

Qui n’a jamais rêvé d’appeler son patron un matin pour lui dire, en toute quiétude, qu’il ne viendrait pas travailler pour cause de grosse cuite la veille ? Personne, excepté les salariés de l’entreprise Dice. Cette société britannique basée à Londres est à l’origine d’une application de billetterie musicale. Récemment, on a appris qu’elle proposait des congés « gueule de bois » à ses salariés. Un dispositif qui a été installé pour que ses employés puissent se rendre à des concerts ou des festivals pour négocier des contrats en toute décontraction autour d’un verre.

Un avantage limité

Cette proposition est-elle trop belle pour être vraie ? Oui, en un sens. En effet, si le congé existe réellement, il est limité et autorisé sous condition. L’entreprise délivre quatre jours de repos par an à son personnel, dans le cadre du travail.

De son côté, le fondateur de la société Phil Hutcheon confiait au journal Evening Standard « pas besoin de faire semblant d’être malade ». De plus, tout a été conçu pour que l’employé récupère au plus vite, en leur évitant notamment un passage chez le médecin. En effet, pas besoin de certificat, les salariés éméchés n’ont qu’à lui envoyer un message via l’application Whatsapp avec des émojis « bière », « musique » ou « malade ».

Une chose est sûre, il ne serait pas étonnant que « Dice » reçoive rapidement de nombreuses candidatures spontanées.