Info locale

Faute de masques, les syndicats de police menacent de suspendre les contrôles

26 mars 2020 à 11h30 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Des policiers lors d'un contrôle.
Crédit photo : Rédaction / Etienne Escuer

Les policiers ne s’estiment pas assez protégés face à l’épidémie de coronavirus. Ils menacent d’arrêter les contrôles.

L'ensemble des syndicats de police, tous grades confondus, a lancé jeudi 26 mars "un avertissement solennel" au ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, concernant le manque de masques mis à disposition des fonctionnaires, en menaçant de suspendre les contrôles. Dans un communiqué commun, l'intersyndicale prévient que "si les moyens de protection font défaut dans les services, les policiers ne feront que les missions réellement urgentes et ne procèderont plus au contrôle du confinement".

Un premier décès parmi les forces de l’ordre

Hier, plusieurs syndicats avaient déjà critiqué la décision du ministère de l'Intérieur de donner les stocks de la police en masques FFP2 au personnel soignant, sans compenser par d'autres types de masques. Policiers et gendarmes ont à leur disposition des masques chirurgicaux, mais ils estiment leur quantité insuffisante. Le premier décès d’un gendarme lié au coronavirus a été recensé hier. Il s’agit d’un sous-officier de 51 ans, basé à Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne. Il n’était pas en contact avec le public et les circonstances dans lesquelles il est tombé malade ne sont pas encore connues.

(Avec AFP)