Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Fermés depuis mi-mars, comment s'en sortent les cinémas indépendants ?

20 mai 2020 à 18h03 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Malgré le déconfinement, les cinémas sont toujours fermés.
Crédit photo : Pixabay

Les salles obscures pourront-elles accueillir bientôt du public ? Les cinémas sont toujours dans le flou concernant leur réouverture.

Quand sera-t-il possible d’aller voir à nouveau un film au cinéma ? Ce mercredi 20 mai, le ministre de la Culture Franck Riester a évoqué l’idée d’une réouverture en juillet, avec peut-être des différences selon les zones vertes et rouges.

Les petites salles relativement peu impactées

Malgré la fermeture des salles depuis mi-mars, l’impact pour les petits cinémas reste assez limité, assure Nathalie Ferrand, la déléguée générale de l’Association des cinémas du Centre (ACC), qui regroupe de nombreux cinémas indépendants de la région. La plupart de ces établissements sont notamment municipaux ou associatifs. « Globalement, les petites salles vont bien », explique-t-elle. « Elles ont peu de frais, et il y a eu la possibilité du recourir au chômage partiel, au report de charges ou de loyers. Pour les salles indépendantes, privées, plus importantes, il peut y avoir un peu plus de frais. Mais tant qu’elles sont à l’arrêt, il n’y a pas de danger ».

Écouter le podcast

Une réouverture qui s'annonce compliquée

Les établissements sont en revanche inquiets pour leur réouverture. Tout porte à croire que le nombre de spectateurs sera limité (une place sur deux ?) et qu’il faudra désinfecter les salles entre chaque séance. « Ça a un coût et ça prend du temps », poursuit Nathalie Ferrand. « Beaucoup de distributeurs ont également enlevé leurs films des line up. Il n’y a plus de films porteurs prévus en sortie nationale cet été. Si les salles rouvrent avec des films peu connus, un public craintif et des conditions sanitaires compliquées, on est très inquiets… »

Écouter le podcast

Les cinémas doivent faire également avec le flou qui entoure leur date de réouverture. Un groupe de travail est actuellement en train d’élaborer un protocole sanitaire. « Les conclusions devraient être rendues fin mai, pour qu’on soit fixés le 2 juin, avec un espoir de rouvrir au mois de juillet », conclut Nathalie Ferrand. Les tournages et les doublages ayant également été suspendus, le risque d'un manque de films dans les prochains mois pourrait également poser problème à terme.