Gilets Jaunes : quelles perturbations ce lundi en Centre-Val de Loire ?

VIBRATION
Crédit: Photo d'illustration - Pixabay

18 novembre 2018 à 20h45 par Rédaction

En fin de week-end, pour leur deuxième journée d'actions, les « gilets jaunes » étaient moins nombreux à se manifester sur les routes de Centre-Val de Loire. Localement, de nouvelles perturbations sont attendues ce lundi.

Contre la hausse des taxes sur le carburant, la mobilisation des « gilets jaunes » était plus faible ces dernières heures. Dimanche, au niveau national, de nombreux barrages filtrants ou bloquants ont été observés, notamment à Montélimar, au Mans, à Chalon-sur-Saône ou encore en Nouvelle-Aquitaine. En Centre-Val de Loire, ce soir, la situation n’était pas de retour à la normale partout.

En Eure-et-Loir, aux alentours de 21h00, des barrages filtrants étaient maintenus, notamment à Châteaudun, La Loupe, Saint-Rémy-sur-Avre, ronds-points de Margon, mais aussi à Dreux et sur la rocade de Chartres. Ce soir, les équipes de la préfète, Sophie Brocas, appellent à la prudence des automobilistes en raison des conditions de visibilité nocturne et de la présence de piétons sur les routes.

En Indre-et-Loire, ce dimanche soir, la préfecture annonce la levée de l’ensemble des points de filtrage. Exception pour le péage de Monnaie où quelques dizaines de manifestants faisaient encore entendre leur colère peu avant 22h00.

Dans le Loir-et-Cher, vers 21h30, la circulation sur certaines chaussées autour de Vendôme était encore très perturbée même si, pour le reste du département, d'après les autorités préfectorales, les principaux mouvements de blocage du réseau routiers sont actuellement dissipés.

Dans le Loiret, 700 « gilets jaunes » manifestaient sur les routes cette fin de week-end. La veille, ils étaient 4 300. Ces dernières heures, Gien, La Ferté-Saint-Aubin, Bray-Saint-Aignan, Baule ou encore Dordives ont connu de nouvelles perturbations. Près d’Orléans, aux abords de la zone commerciale de Cap Saran, les manifestants ont été jusqu’à 200 à se retrouver ce dimanche, selon les forces de l’ordre.

Dans l’Indre, où près de 250 gendarmes et policiers étaient mobilisés ce samedi, la situation était nettement plus calme dimanche. Néanmoins, en fin de journée, le rond-point entre Cap-Sud et la rocade était toujours bloqué, comme ont pu le constater les journalistes de la Nouvelle République.

Dans le Cher, des points de barrages filtrants étaient encore constatés ce dimanche. Notamment à Aubigny-sur-Nère, aux abords du rond-point Intermarché. La station-service y restait inaccessible ce soir. À Cours-les-Barres, un point de barrage filtrant était encore actif, à hauteur du pont de Givry.

Perturbations ce lundi ?

Dans le Cher, les services de la préfète, Catherine Ferrier, appellent à la prudence et annoncent une possible reconduction du mouvement des gilets jaunes ce début de semaine. En Indre-et-Loire (péage de Monnaie), comme dans le Loiret (notamment à Saran), des manifestants ont annoncé leur intention de rester sur place durant la nuit de dimanche à lundi. Dans le Loir-et-Cher, dès ce lundi 8h00, les communes de Selles-sur-Cher et de Romorantin pourraient également connaître une nouvelle mobilisation des «gilets jaunes ». D'autres actions sont évidemment susceptibles de se confirmer dans les prochaines heures.

Ce lundi, la rédaction de Vibration vous tiendra informé des évolutions de la situation, dès 6h00, dans l'Équipe du Matin.

I