Musique

Gims : le chanteur accusé d’avoir menti sur le retour de la Sexion d’Assaut (vidéo)

22 novembre 2019 à 12h00 Par A.L.
Face aux accusations de Gims, le producteur Dawala a tenu à remettre les choses au clair.
Crédit photo : Universal Music

Il y a quelques jours, Gims a affirmé lors d'une première interview donnée au média Konbini, puis en poursuivant ses explications dans sa story Instagram, que l'ancien producteur Dawala bloquait le retour du groupe Sexion d'Assaut. Aujourd'hui, ce dernier prend la parole et accuse le chanteur d'avoir menti. Explications.

Énorme scandale du côté de chez Gims. Le 28 septembre dernier, Gims clôturait sa tournée "Fuego" avec un énorme concert au Stade de France. Pour l'occasion, la Sexion d'Assaut, séparée il y a plusieurs années, se retrouvait également sur scène devant plus de 72.000 personnes venues les applaudir. Depuis cette prestation grandiose, les fans attendent avec impatience le retour officiel du célèbre groupe de rap composé à l'époque de Gims, Lefa, Barack Adama, Maska, Doomams, JR O Chrome, Black M et L.I.O Pétrodollars. Malheureusement, comme Gims l'a expliqué il y a quelques jours, cela semble être compliqué.

En effet, lors d'une première interview donnée au média Konbini, puis en poursuivant ses explications dans sa story Instagram, le chanteur s'est confié sur les raisons qui bloquaient le retour du célèbre groupe de rap. "J'ai toujours évité ce sujet là, mais aujourd'hui j'en parle, parce qu'il y a plus de solutions. On a tous envie de faire ce projet, c'est magnifique, mais il y a quelqu'un qui ne veut pas que ça se fasse. [...] On est tous bloqués", a débuté le chanteur. "J'espère un retour, le groupe espère un retour, mais ça dépend plus du groupe, ça dépend de l'ancien producteur Dawala, qui attaque tout le monde en justice, qui met des batons dans les roues, pour ses intérêts personnels", a-t-il précisé. "Tous les supporters, je vous invite à envoyer des messages à Dawala, car c'est le seul qui est contre ce projet. Parce que pour lui, il n'y trouve pas son intérêt financièrement", a alors conclu Gims, très remonté.  Après ses déclarations, le hashtag #LibèrelaSexiondAssaut, adressé à Dawala, a même vu le jour. Face à l’ampleur des réactions, Gims a tout de même tenu à mettre un terme aux tensions avec son ancien manager. "Je suis reconnaissant et conscient de la chance que j’ai et je ne regrette rien", a-t-il écrit dans sa story Instagram. "Dawala a contribué à tout ce qu’il s’est passé, il a cru en nous, en moi, j’en suis conscient et reconnaissant, mais ça ne veut pas dire qu’on lui appartient"

Dawala sort du silence

Quoiqu'il en soit, la réponse de Dawala ne s'est pas faite attendre. Et pour cause... Face aux confidences de Gims, le producteur et fondateur du label Wati B vient de monter au créneau avec la publication d'un long message sur Instagram où il laisse entendre que le chanteur a menti sur toute la ligne. En effet, Dawala explique ainsi qu’il est actuellement en procès avec Gims au motif que ce dernier avait signé un contrat de 3 albums avec le Wati B, n’en sortant finalement qu’un avant de quitter le label. Une situation qui, selon les propos de Dawala, pousserait Gims "à prendre en otage" les membres de la Sexion d'Assaut en refusant de faire le projet.

Voir cette publication sur Instagram

L’histoire est simple : Vous savez tous que nous sommes en procès Gims et moi mais ça n’a jamais concerné la Sexion d’Assaut. Aujourd’hui, il met en otage le #Retourdesrois parce qu’il veut que j’abandonne le procès qu’on a sur le contrat d’artiste solo qu’il a déshonoré. Sur 3 albums prévus, il en restaient deux à faire chez Wati B. Il veut entraîner Sexion D’assaut dans ce problème, en faisant du chantage et en mentant au public. Tous les membres de Sexion d’Assaut (dont Gims) sont libres de sortir l’album le #Retourdesrois quand ils le souhaitent. Je suis pressé que ça se fasse, le studio est ouvert et vous attend. Je n’ai pas envie de laver mon linge sale en public, ça ne me ressemble pas, ce n’est pas dans mes valeurs, je rétablis juste la vérité. Sachez que j’ai toutes les preuves écrites des mensonges de Gims à ce sujet. S’il continue à mentir, je serais contraint de me défendre. Après le manque de respect du morceau marabout, même si il a présenté ses excuses en privé, je n’ai jamais parlé publiquement. Pour son intérêt, il veut mêler le groupe à ses problèmes personnels. Je n’ai jamais bloqué la Sexion d’Assaut, je répète le studio est ouvert et je peux même l’ouvrir au public. En revanche, dans le conflit entre Gims et moi, je ne m’assiérai pas sur mon honneur, c’est pour ça que je ne lâcherai rien. #ParoledeSoninké #liberesexiondassaut (Message vocal envoyé à un membre de Sexion le 11 octobre dernier)

Une publication partagée par Dawala (@dawalaofficiel) le

L'homme a également affirmé n’avoir jamais oeuvré pour empêcher le Retour des Rois. Il a aussi ajouté que son studio a toujours été ouvert pour ces derniers, et dit posséder différentes preuves pouvant lui permettre d’étayer ses propos. Gims va-t-il reprendre la parole publiquement sur cette polémique ? Affaire à suivre...