Indre-et-Loire : Sébastien David perd son combat face à la préfète

VIBRATION
Crédit: ©Sébastien David

5 juillet 2019 à 10h21 par Benoit Hanrot

Le vigneron de Saint-Nicolas-de-Bourgueil a finalement décidé de rendre les armes après avoir été débouté une nouvelle fois par le tribunal administratif d'Orléans. Sa cuvée « Coef 2016 » était en jeu.

Après des mois de lutte, Sébastien David a finalement perdu le conflit qui l’opposait à la préfète d’Indre-et-Loire. Le tribunal administratif d’Orléans a rejeté ce jeudi la demande d’annulation de l’arrêté préfectoral qui ordonnait la destruction de son lot d’un peu plus de 2 000 bouteilles. Le vigneron de Saint-Nicolas-de-Bourgeuil a décidé de ne pas aller plus loin dans son combat judiciaire. De son côté, la préfète a précisé que sa cuvée pouvait être vendue en distillerie, vinaigrerie ou pour un usage industriel mais qu’elle pouvait être proposée à des clients qui connaissent les caractéristiques de son vin afin de « soutenir des associations locales d’utilité publique ».