Indre : nombreux hommages après le décès de Vanik Berbérian

VIBRATION
Vanik Berbérian avait porté la voix de l'Association des maires ruraux de France de 2008 à 2020.
Crédit: AMRF - Image d'archives.

10 mars 2021 à 4h47 par Etienne Escuer

L'Indre et le monde rural rendent un hommage unanime à Vanik Berbérian, maire de Gargilesse-Dampierre décédé cette semaine.

Fervent défenseur du monde rural, Vanik Berbérian, maire du village de Gargilesse-Dampierre (Indre) depuis 1989, est décédé ce lundi 8 mars, des suites d’un cancer, à l’âge de 65 ans. Fils d'immigré arménien, il était devenu l’une des figures de la ruralité, notamment avec son élection à la tête de l'Association des maires ruraux de France en 2008.






Lutte contre la désertification médicale, la fermeture des services publics, des écoles ou des commerces : il s’était engagé de nombreux combats pour maintenir la vie dans les villages. Au moment de la crise des Gilets jaunes, il avait été parmi les premiers maires à ouvrir les portes de sa mairie aux manifestants et à mettre en place les cahiers de doléances. Il avait aussi inspiré le grand débat national lancé par Emmanuel Macron, puis l’agenda rural présenté par Edouard Philippe.



Vanik Berbérian avait reçu la Légion d’honneur en 2019. Indépendant malgré un passage au MoDem, loin des querelles partisanes, il faisait l’unanimité à gauche comme à droite, comme en témoignent les nombreux hommages.