Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
L'Equipe du Matin Vibration

Jours fériés : bientôt un deuxième jour travaillé sans être payé en solidarité ?

01 novembre 2018 à 07h15 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay

Ce jeudi 1er novembre est un jour férié en France. Ces jours chômés sont-ils vraiment de bonnes idées ? Apparemment, ils nous compliquent plutôt la vie. Explications.

Ah, les jours fériés ! On adore ça en France et on en a d'ailleurs un sacré paquet... Surtout en mai et en novembre, ces mois pendant lesquels plusieurs jours fériés, et donc chômés, se suivent. Mais ces jours qu'on ne voudrait perdre pour rien au monde, nous feraient visiblement plus de mal que de bien. C'est en tout cas, le résultat d'une étude. Selon 71% des Français, les jours fériés servent surtout à compliquer l'organisation de notre travail. 

Bientôt un deuxième jour férié travaillé gratuitement !

On est d'ailleurs aussi nombreux à préférer travailler un jour férié mais avoir un jour de récupération à poser à un moment qui nous paraît plus propice. Et si à l'origine, ces jours comme le 1er novembre sont fériés pour des raisons commémoratives ou religieuses, ils sont maintenant vus plus souvent comme un jour de congé classique. Seuls 10% des salariés assurent d'ailleurs vraiment commémorer ce jour comme il se doit. 

Attention, à tous ceux qui aiment les jours fériés, un autre jour pourrait bientôt être travaillé sans être payé en solidarité avec les personnes âgées. C'est déjà le cas pour le lundi de Pentecôte dans la plupart des entreprises.