La Charité Basket : reprise des entraînements pour les jeunes, mais craintes pour la saison prochaine

VIBRATION
Les jeunes du club de basket de La Charité sur Loire peuvent s'entraîner en extérieur.
Crédit: Facebook La Charité Basket 58

13 avril 2021 à 3h30 par Etienne Escuer

Comme le permettent les protocoles sanitaires, les entraînements en extérieur ont pu reprendre pour les jeunes basketteurs de La Charité, dans la Nièvre. Mais le club s'attend à des mois difficiles.

Malgré le confinement, les associations sportives ont pu reprendre les entraînements en extérieur pour les jeunes, il y a deux semaine. C’est le cas, par exemple, au club de basket de la Charité sur Loire, dans la Nièvre. Il faut certes s’adapter à un protocole sanitaire, mais c’est tout de même mieux que rien, confie Pierre-Hugues Frémont, responsable sportif. « C’est une activité sans contact, avec distanciation sociale », explique-t-il. « Les jeunes sont toutefois contents de revenir, de retoucher le ballon, faire des exercices de dribles, de tirs, et revoir les copains. »

Écouter le podcast

Pas de compétition en revanche, les championnats sont définitivement arrêtés dans toutes les catégories d’âge, y compris pour l’équipe sénior, qui évolue en Nationale 2, le quatrième échelon français. Chez les jeunes, certaines équipes n’ont même pas disputé une seule rencontre cette saison, mais Pierre Hugues préfère relativiser : « Tout ce qu’on veut, c’est juste qu’ils reviennent faire du sport, c’est déjà un enjeu considérable. »

Des craintes pour la saison prochaine

Tous les jeunes ne sont toutefois pas revenus participer aux entraînements en extérieur, organisé sur le site des Remparts deux fois par semaine. Après deux années tronquées par la crise sanitaire, le club nivernais a donc quelques craintes pour la saison prochaine. « On était à 64% de renouvellement des licences cette saison, on a perdu un tiers de licenciés », explique Pierre-Hugues Frémont. « On peut s’attendre au pire pour l’année prochaine, les parents vont peut-être avoir des craintes de repayer une licence pour rien. »

Écouter le podcast

La chute du nombre de licenciés n’est pas la seule crainte du club charitois. Le contexte économique pourrait pousser certaines entreprises, comme partout en France, à diminuer leur engagement financier dans les associations sportives. Face aux incertitudes des prochains mois, le club de basket nivernais essaye en tout cas de maintenir du lien avec ses licenciés, bénévoles et partenaires. Il a renforcé sa présence sur les réseaux sociaux, où il publie régulièrement des interviews.