La précarité en hausse dans le Maine-et-Loire selon le Secours Catholique

VIBRATION
Armelle Guillembet, déléguée locale de l'association « secours catholique » à Angers.
Crédit: Secours Catholique Maine-et-Loire

13 novembre 2019 à 5h00 par Alicia Méchin

Le Secours Catholique a dévoilé son rapport annuel concernant la pauvreté en France. Dans le Maine-et-Loire, la tendance nationale se confirme, avec une hausse du nombre bénéficiaires enregistrée.

Près de 7500 personnes ont été aidées par l’association l’an dernier dans le Maine-et-Loire, soit 43 % d’accueil en plus. Le Secours Catholique assiste impuissant à une recrudescence de la précarité et de l’isolement, que ce soit au niveau national ou départemental. Aujourd’hui, tout le monde peut être touché par la précarité, diplômé ou non, comme nous le confirme Armelle Guillembet, déléguée locale de l’association « secours catholique » à Angers :

 

Écouter le podcast

 

Le Secours Catholique est inquiet, et craint que cela empire dans les mois ou années à venir, avec de nouvelles réformes, comme celle de l’assurance chômage, qui pourraient apporter de la précarité supplémentaire aux personnes déjà dans la fragilité. Face à cela, le Secours Catholique d’Angers donne quelques préconisations :

 

Écouter le podcast

 

Le secours catholique a aidé plus de 1,3 million de personnes l’an dernier en France dont 631 000 enfants. 66 000 bénévoles sont par ailleurs mobilisés.

Des propos recueillis par Annie Guinhut.