Le Mans : une pièce de théâtre censurée par la préfecture

VIBRATION
Crédit: pixabay

16 avril 2018 à 5h55 par Diane Thibaudier

Une pièce de théâtre sur le thème religieux a été censurée par la préfecture de la Sarthe, suite à la plainte de catholiques intégristes. Explications.

L'histoire fait polémique : au Mans, la préfecture a décidé de censurer une pièce de théâtre qui devait se jouer aux Quinconces. Elle s'appelle "Sur le concept du visage du fils de Dieu", elle a été mise en scène par Roméo Castellucci, au grand désespoir de plusieurs catholiques intégristes montés en associations, qui ont envoyé des courriers à la Direction départementale de la Cohésion sociale

Soutien du ministère de la Culture

Pour mettre fin aux contestations, la préfecture de la Sarthe a décidé d'interdire la participation d'enfants à la scène finale de la pièce. Une scène pendant laquelle des enfants lançaient des grenades en direction d'un portrait de Jésus Christ et jugée blasphématoire par les collectifs catholiques.

La pièce n'a donc pas pu être jouée dans son intégralité au théâtre des Quinconces au Mans, mais le metteur en scène a fait circuler une lettre d'explications aux spectateurs. De son côté, le ministère de la Culture a pris la défense de Roméo Castellucci. La ministre Françoise Nyssen a rappelé son "attachement profond à la liberté de création" sur Twitter.

I