Les personnes LGBT fragilisées pendant le confinement

VIBRATION
L'ONU s'inquiète de la vulnérabilité des personnes LGBT pendant le confinement.
Crédit: Pixabay

23 avril 2020 à 3h00 par Guillaume Pivert

Isolement, discriminations, violences⬦ Le confinement peut être dramatique pour les personnes LGBT.

Il n’y a pas que les femmes ou les enfants qui sont plus vulnérables en ce moment, les personnes LGBT également. Dans un tweet, Michelle Bachelet, la Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme rappelle que « pour les personnes LGBT, le domicile peut ne pas être un endroit sûr ». Un constat partagé par par Christophe Desportes-Guilloux, chargée de la prévention contre les discriminations au GAGL 45 (Groupe d’action gay et lesbien). Problème, trouver un hébergement d’urgence est encore plus compliqué aujourd’hui.


 


Écouter le podcast


 


Autre conséquence néfaste du confinement, l’isolement grandissant de certaines personnes LGBT. En revanche, pour certains, la période actuelle permet de renouer le dialogue avec des proches.


 


 Écouter le podcast



Enfin, Christophe Desportes-Guilloux s’inquiète des demandeurs d’asile. Une vingtaine sont suivis d’ordinaire par son association à Orléans mais depuis un mois, il n’a plus de nouvelle.


 


Écouter le podcast



Pour rappel en cas de violence, il faut joindre le 17 ou le 3919. Vous pouvez également joindre les forces de l’ordre en envoyant un SMS au 114.