Les producteurs d’alcool vont financer les actions de prévention

VIBRATION
Crédit: Pixabay

27 juin 2018 à 8h04 par Benoit Hanrot

Réunion importante ce matin à l'Elysée. Menu du jour : la révolution de la prévention en France et notamment celle concernant l'alcool. Autour de la table : l'Etat et les producteurs d'alcool. Voici ce qui en est ressorti :

On peut appeler cela une bonne action. La bonne action des producteurs et négociants français en vin. Les professionnels des trois filières (vins, bières et spiritueux) ont présenté ce matin leurs propositions de prévention de l’alcoolisme à l’Elysée. Ils proposent de financer ces actions pendant quatre ans à hauteur de 5 millions d’euros. Autre proposition mise sur la table : un plan comportant 30 mesures destinées à lutter contre les jeux d’alcool des jeunes et à prévenir les femmes enceintes autour du phénomène d’alcoolisation fœtale.


Autre mesure avancée : celle d’embaucher les professionnels aux caisses de supermarché pour faire mieux appliquer l’interdiction de vente d’alcool aux mineurs. Une manière pour eux de participer au plan national de santé porté par la ministre Agnès Buzyn.