Loiret : les affaires ne s’arrangent pas pour Thomas Renault

VIBRATION
Crédit: wikipédia

17 octobre 2018 à 11h48 par Benoit Hanrot

La société de Thomas Renault a déposé le bilan le mois dernier. Le gardien de l'USO fait désormais l'objet d'une enquête pour escroquerie et abus de confiance qui fait suite à des plaintes déposées à l'encontre de son entreprise de construction de maisons.

Dans le Loiret, Thomas Renault est dans le pétrin. La société de Construction du gardien de l’US Orléans est visée par trois plaintes en justice pour escroquerie et abus de confiance. Selon la République du Centre, un couple de Saint-Jean-de-Braye aurait versé un acompte de 50 000€ avant l’été et attend toujours sa maison qui devait sortir de terre en automne à Meung-sur-Loire. De son côté, le footballeur-entrepreneur et conseiller municipal de la ville d’Orléans aurait du mal à être joignable. Il aurait d’ailleurs changé de numéro de téléphone.