Nevers : Indemnisée après avoir dû se dévêtir au parloir de la prison

VIBRATION
Crédit: Pixabay

18 avril 2018 à 9h42 par Benoit Hanrot

La justice a condamné l'Etat à indemniser une femme à hauteur de 2000€. Cette dernière avait dû se déshabiller pour passer des portiques de sécurité. Un traitement inhumain et dégradant pour le tribunal administratif de Dijon.

La femme d’un détenu vient de remporter son procès contre l’Etat. Selon nos confrères du JDC, à l’hiver 2015, elle avait dû enlever ses vêtements, car les armatures métalliques de son soutien-gorge cousues dans sa robe car ces derniers faisaient sonner le portique de sécurité à la maison d’arrêt de Nevers. Elle s’était retrouvée en gilet et en collant devant d’autres visiteurs ainsi que le personnel de l’établissement.

Toujours selon le JDC, la Cour européenne des droits de l’Homme doit également juger une autre procédure découlant de cette affaire. Lors des faits, le prisonnier n’aurait pas supporté de voir sa femme dévêtue. A l’époque, le procureur avait prononcé une interdiction des visites pendant deux mois.

I