Nièvre : l’état de catastrophe naturelle reconnu pour 39 communes après la sécheresse de l’été dernier

VIBRATION
L'arrêté préfectoral publié ce vendredi 9 juillet au journal officiel, reconnaît l'état de catastrop
Crédit: Pixabay

9 juillet 2021 à 10h50 par Guillaume Pivert

Les sinistrés ont 10 jours pour faire une déclaration à leur compagnie d'assurance.

La préfecture de la Nièvre reconnaît par un arrêté publié ce vendredi 9 juillet au journal officiel, l’état de catastrophe naturelle pour 39 communes du département. Comme le rapporte le journal du Centre, la mesure fait suite à « des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols ».

 

Les communes concernées :

 

- Du 1er avril au 30 juin 2020 : Cervon

- Du 1er avril au 30 septembre 2020 :

Alligny, Arbouse, Château-Chinon, Chiddes, Crux-la-Ville, Diennes-Aubigny, Donzy, Fertrève, Garchy, Giry, Limon, Lormes, Lurcy-le-Bourg, Menestreau, Menou, Mhère, Saint-Hilaire-en-Morvan, Tintury et Vielmanay.

 

-Du 1er juillet au 30 septembre 2020 :

Annay, Azay-le-Vif, Cercy-la-Tour, Champvoux, Charrin, Chaulgnes, Cossaye, Coulanges-lès-Nevers, Garchizy, Marzy, Nevers, Saint-Andelain, Saint-Loup, Saint-Martin-sur-Nohain, Saint-Parize-en-Viry, Saint-Père, Toury-sur-Jour, Verneuil.

 

Les sinistrés ont jusqu’au 19 juillet pour contacter leur assurance. L’état de catastrophe naturelle permet l’indemnisation des dommages directement causés aux biens assurés. L’INSEE rappelle qu’il « n’est déclaré que si la catastrophe occasionne des dommages non couverts par les contrats d’assurance habituels ».

I