Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Nouvelle attaque de molosse dans le Loiret

24 août 2017 à 07h38 Par Benoit Hanrot

Une mère de famille d’une cinquantaine d’années a été mordue par un chien mardi soir à Orléans. Elle tentait de s’interposer entre sa petite chienne et un American Staff. Bilan : une opération des deux mains. Récit :

Une mère de famille d’une cinquantaine d’années a été mordue par un chien mardi soir à Orléans. Elle tentait de s’interposer entre sa petite chienne et un American Staff. Bilan : une opération des deux mains. Récit : 

La promenade du mardi n'est pas passée comme prévu. Dans la soirée, au niveau du faubourg Madeline, près de l’église Saint-Laurent, une femme se balade avec son petit-fils et le chien de sa fille. Sur le chemin, ils croisent deux autres femmes qui se promènent en compagnie de deux American Staff, des gros molosses classés parmi les chiens dits « dangereux ».

Les deux chiens n’ont pas de laisse mais ils portent une muselière. Comme souvent, les chiens s’approchent les uns des autres et se reniflent. Mais la situation dégénère au moment où l’un des deux molosses se libère de son bâillon. Il se jette ensuite sur le petit chien et le mord au flan.

Pas de plainte mais une opération des mains

La femme d’une cinquantaine d’années décide alors de s’interposer mais elle subit le même sort que le chien de sa fille. La propriétaire du molosse en question tente de le maîtriser, sans plus de succès. Finalement, il finira par se calmer, laissant ses deux victimes tâchées de sang. La quinquagénaire a été transportée à la clinique Oréliance de Saran pour se faire opérer des deux mains. Elle est sortie du bloc hier après-midi et a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne porterait pas plainte contre la maîtresse de l’American Staff.

Cette dernière a reconnu qu’elle était en tort concernant le port obligatoire de la laisse pour ce type de chien. Rappelons que la législation pour en détenir un est très stricte en France. Son ou sa propriétaire doit absolument le tenir en laisse et muselière et être en mesure de montrer à tout contrôle son permis de détention de chiens et vaccinations actualisées. Il ou elle doit également suivre une formation afin d’obtenir une attestation d’aptitude qui permet d’acquérir les bases sur le comportement et l’éducation canins.

Ce genre d’incident était déjà arrivé le mois dernier à Combleux. A l’époque, c’est un Pitbull qui avait attaqué un berger australien et sa maîtresse sur les bords du canal. La victime avait subi le même sort mais le propriétaire du molosse en question s’était enfui.