Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Pays de la Loire : les Jeunes Agriculteurs portent plainte contre l’Etat et la grande distribution

03 mars 2021 à 06h40 Par Etienne Escuer
Les Jeunes Agriculteurs portent symboliquement plainte contre l'Etat, la grande distribution et les transformateurs.
Crédit photo : Pixabay - Image d'illustration.

Trois plaintes ont été déposées par les Jeunes Agriculteurs des Pays de la Loire. Ils estiment que l’Etat, les grandes surfaces et les transformateurs ne respectent pas la loi Egalim.

L’initiative est avant tout symbolique : le syndicat Jeunes Agriculteurs (JA) des Pays de la Loire a adressé trois plaintes au procureur de la République de Nantes. Elles visent l’État, dix enseignes de la grande et moyenne distribution et trois groupements de transformateurs, accusés de ne pas respecter la loi Egalim. 

Les négociations commerciales entre distributeurs et fournisseurs prennent fin, et les agriculteurs estiment que leurs coûts de production ne sont pas assez pris en compte dans la détermination des prix des produits agricoles. Ils craignent de vendre à nouveau à perte et de ne pas pouvoir vivre de leur métier.

Les Jeunes Agriculteurs regrettent également qu’une ordonnance relevant de 10% le seuil de revente à perte pour les produits alimentaires n’ait pas profité aux agriculteurs. « Les bénéfices supplémentaires de la grande distribution générés par ce relèvement auraient dû ruisseler jusqu'aux producteurs mais cela n'a pas été le cas », confie Alexis Roptin, qui explique que les filières viande bovine, volaille, porc, lait et œufs « souffrent aussi très fortement de l'augmentation des prix des céréales sur les marchés internationaux ».

Des plaintes ont aussi été déposées en Nouvelle-Aquitaine par les JA et d’autres régions pourraient suivre.

(Avec AFP)