Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Romorantin : 17 ans après la fermeture de l’usine, 296 ex-Matraciens indemnisés

15 octobre 2020 à 09h20 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. L'entreprise Matra a fermé en 2003 à Romorantin.
Crédit photo : Commons - François Garnier

Des anciens salariés de Matra ont enfin été indemnisés, ce mercredi 14 octobre, 17 ans après la fermeture de l’usine loir-et-chérienne.

Il aura fallu attendre 17 ans après la fermeture de l’usine, et sept ans de combat judiciaire : ce mercredi 14 octobre, 296 anciens salariés de Matra à Romorantin ont reçu une indemnité de licenciement, rapportent nos confrères de la Nouvelle République. En janvier dernier, la cour d’appel de Bourges avait définitivement considéré qu’ils avaient été licenciés sans cause réelle et sérieuse. Le groupe Lagardère avait été condamné à leur verser 4,2 millions d’euros, entre 9.600 et 26.500 par salarié, suivant leur ancienneté.

Le groupe Lagardère va vendre la pièce phare du musée Matra

Une victoire qui a tout de même un goût amer pour les ex-salariés puisque Lagardère, en difficulté financière, a annoncé ces dernières semaines qu’il vendrait aux enchères de la mythique voiture Matra 670 qui a remporté les 24h du Mans en 1972, et qui est actuellement exposée au musée Matra à Romorantin, dont il est la principale pièce. Un "cynisme absolu" pour la journaliste indépendante Nassira El Moaddem, originaire de la commune, et dont le père a travaillé dans l'entreprise. Matra employait jusqu’à 3.000 personnes à Romorantin, ville d’un peu plus de 15.000 habitants aujourd’hui.