Saône-et-Loire : elle avait appelé la police près de 1 300 fois

VIBRATION
Crédit: Pixabay

20 avril 2018 à 13h17 par Benoit Hanrot

Une habitante du Creusot vient d'écoper de 3 mois de prison ferme. Passée en comparution immédiate, elle a été reconnue coupable d'avoir appelé la police à des centaines de reprise.

27 appels dans la nuit du 6 au 7 octobre, 117 entre le 4 et 8 janvier, 231 du 8 au 11 février et même 878 entre le 15 février et le 5 mars. Le téléphone de la police de Saône-et-Loire a failli passer par la fenêtre. A chaque fois, les policiers du commissariat du Creusot se sont retrouvés oreille à oreille avec une femme de 39 ans. Cette dernière les importunait systématiquement pour des broutilles ou prendre de leur nouvelle.

Une période de harcèlement qui n’a pas duré plus longtemps puisque la prévenue était jugée en comparution immédiate pour « appels téléphoniques malveillants » en récidive. Selon nos confrères du Journal de Saône-et-Loire, cette femme sous curatelle et sous traitement psychotique a écopé de trois mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

I