Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Saône-et-Loire : une pétition contre le « viande bashing » !

16 octobre 2017 à 15h55 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay.com

Ils en ont assez que les végétariens et les vegans organisent des opérations de dénigrement de la viande, des éleveurs de Saône-et-Loire viennent de lancer une pétition sur internet.

Ils appellent ça « le viande bashing », comprenez le « tabassage » en gros. Les éleveurs de Saône-et-Loire n’en peuvent plus de ces opérations de dénigrement de la viande et de la filière bovine, le plus souvent organisées par les végétariens et les vegans. Ils viennent de se réunir en un collectif « d’indignés ».

L’idée ? Lancer une pétition à destination du ministère de l’agriculture et rappeler à tout le monde que la viande est bonne pour la santé. En tout cas, qu’elle fait partie des aliments recommandés par le Programme National Nutrition Santé, au même niveau que le poisson et les œufs. Le PNNS va même plus loin, il faut consommer de ces aliments une à deux fois par jour, en alternance. Alors pourquoi tant de haine envers la viande ?

2500 personnes ont signé la pétition

Les éleveurs mettent en avant ces campagnes de dénigrement organisées par des consommateurs végétariens, comme l’opération « Nuit debout contre les abattoirs » par exemple. Ils demandent plusieurs mesures au gouvernement :

- que les pouvoirs publics dénoncent les opérations de dénigrement visant les consommateurs de viande, les éleveurs et les employés des abattoirs

- que les vols et les effractions à l’encontre des opérateurs des filières bovine, porcine, caprine, ovine, équine, avicole et cunicole soient sanctionnés

- que la qualité du travail des éleveurs et des producteurs français soit reconnue par la France

La pétition, elle, a été lancée il y a quelques jours sur le site change.org. Les éleveurs demandent à ceux qui « aiment la viande » et qui « veulent continuer d’en manger » de « soutenir les consommateurs et les professionnels de la viande » en signant cette pétition qui sera ensuite adressée à Edouard Philippe, le premier ministre, et Stéphane Travert, le ministre de l’Agriculture.

Ce lundi 16 octobre, près de 2500 personnes avaient déjà signé cette pétition. Parmi eux, le député de Saône-et-Loire Rémy Rebeyrotte.