Sarthe : Dany Leprince, condamné pour un quadruple meurtre, demande un nouveau procès

VIBRATION
Condamné en 1997 pour un quadruple meurtre qu'il avait avoué, Dany Leprince clame depuis son innocen
Crédit: Pixabay - Image d'illustration.

9 mars 2021 à 5h34 par Etienne Escuer

Auteur d'un quadruple meurtre dans la Sarthe en 1994, Dany Leprince a déposé une requête en révision pour obtenir un nouveau procès.

L’affaire remonte à plus de vingt ans : Dany Leprince, désormais âgé de 63 ans, demande un nouveau procès, niant les meurtres de son frère, sa belle-sœur et deux de ses deux nièces en 1994 dans la Sarthe. Son avocat, Olivier Morice a saisi le 1er mars dernier la Cour de révision, qui avait déjà refusé en 2011 un autre procès à son client. « Ce dossier a été mal jugé, Dany Leprince mérite à nouveau d'être jugé », a expliqué à l'AFP l’avocat.

Le 4 septembre 1994, Christian Leprince, sa femme et deux de leurs filles, âgées de 7 et 10 ans, sont retrouvés morts dans leur maison de Thorigné-sur-Dué (Sarthe). Seule leur fillette de 2 ans échappe au massacre.

Il avait rétracté ses aveux

En garde à vue, Dany avoue le meurtre de son cadet, après avoir été dénoncé par ses proches. Il revient cependant rapidement sur ses aveux et clame depuis son innocence. En garde à vue, il avait pourtant livré des éléments probants, évoquant comme mobile du crime la jalousie et des différends financiers avec son frère. Les accusations de sa fille et de sa femme, ainsi que le témoignage de la fillette rescapée, qui l'a désigné comme le meurtrier, avaient convaincu la justice de sa culpabilité. Dany Leprince avait été condamné en 1997 à la réclusion à perpétuité avec vingt-deux ans de sûreté.

Une première requête en révision a été déposée en 2006. La commission d'instruction saisit relève alors de nombreuses failles dans l'enquête. « Aucune preuve matérielle mettant en cause Dany Leprince n'a été établie », note-t-elle. « Il n'apparaît pas vraisemblable que ce massacre ait pu être accompli en un espace de temps aussi court que celui résultant des témoignages. »

La commission ordonne la suspension de la peine de Dany Leprince, libéré en 2010. Un an plus tard, la Cour de révision rejette la requête et Dany Leprince est réincarcéré.

Libéré finalement sous caution en 2012, Dany Leprince vit aujourd'hui dans le Sud-Ouest. Il espère toujours être définitivement acquitté.

 

(Avec AFP)