Sciences : animaux et plantes seront-ils bientôt remplacés par des robots ?

VIBRATION
Crédit: Voici un moustique cyborg / Pinterest

23 novembre 2017 à 6h12 par Benoit Hanrot

La faune, la flore et la technologie pourraient bientôt faire bon ménage. Alors que de nombreuses espèces disparaissent chaque année, le projet Robotanica réfléchit à l'idée de les remplacer par des substituts technologiques. Décryptage :

Une espèce animale ou de plante disparaît toutes les 20 minutes. A l’échelle d’une année, cela représente 26280 espèces disparues. La faute au réchauffement climatique, à l’évolution naturelle mais aussi et surtout à l’activité humaine. Face à ce constat, l’Institut néerlandais Transnatural a lancé un projet intitulé Robotanica. 

Robotica, qu’est-ce que c’est ?

Ce projet a pour but d’évaluer la façon dont les organismes robotiques investiront la nature dans les prochaines années. Il réunit des artistes, des penseurs, des entreprises, des scientifiques et des designers. Objectif affiché : redonner un semblant d’équilibre à la chaîne alimentaire.

La fameuse libellule artificielle / Transnatural

Des libellules artificielles et des cyber-papillons 

Durant la Dutch Design Week d’octobre 2017 organisée à Eindhoven, les équipes du projet ont présenté quelques prototypes qui pourraient faire leur apparition dans la nature dans les prochaines années. C’est le cas de la libellule artificielle et évolutive DelFly, un petit drone en forme de libellule qui est capable de s’adapter à son environnement comme un véritable animal. 

Autre idée, concevoir un équipement fait de micro circuits électroniques et l’implanter sur le dos de certains insectes (papillons, cafards) capables d’évoluer sur des terrains accidentés afin que ces derniers nous aident à cartographier ces zones sinistrées.

Les designers ont également pensé à créer une boîte à musique qui reproduit le bruit de bec d’un pivert contre un tronc. L’idée est d’effrayer les parasites qui sont susceptibles d’embêter les oiseaux qui protègent la flore des insectes en échange d’un nid. Tous ces exemples sont pour l’instant à l’état de projet et n’attendent que l’aide financière des gouvernements pour voir le jour.

Une boîte qui reproduit le bruit du bec d'un pic vert contre un arbre / Transnatural