Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Test, invités, masques... comment fêter Noël sereinement

16 décembre 2020 à 07h00 Par Guillaume Pivert
Se faire tester et s'isoler avant de passer Noël en famille est une bonne idée.
Crédit photo : Pixabay

Le docteur Pierre Blaise expose les bons gestes à adopter pour les fêtes de Noël.

Cette année, les fêtes de Noël ne ressembleront à aucune autre, contexte sanitaire oblige. Organiser une réunion de famille peut donc être compliqué entre envie de se retrouver, mais aussi de se protéger. Pour être plus tranquille tout en continuant à respecter les gestes barrières, les invités peuvent se faire dépister 24h à 48 heures avant. Précisions du docteur Pierre Blaise, directeur scientifique de l’Agence régionale (ARS) des Pays de la Loire :

Écouter le podcast

 

Pierre Blaise recommande de passer un test PCR et non pas antigénique. « Le test PCR reste le test de référence, qui donne le moins de faux positifs ». Si le dépistage se révèle négatif, il faudra quand même s’isoler pour éviter tout risque de contamination lors du repas de Noël.

Nouveauté cette année, les rassemblements devront être limités à six convives adultes. Un chiffre qui peut paraître abstrait mais qui s’explique par le concept de bulle sociale, détaille Pierre Blaise.

 

Écouter le podcast

 

Noël est souvent l’occasion pour des familles de se retrouver, toute génération confondue. Or, les personnes âgées sont plus fragiles face au virus. Pierre Blaise nous donne quelques recommandations :

 

Écouter le podcast

 

Le jour du repas, le risque de contamination variera en fonction du respect de certaines règles par les convives, comme le détaille le directeur scientifique de l’ARS des Pays de la Loire :

 

Écouter le podcast

 

Enfin, Pierre Blaise invite à innover cette année. On peut, par exemple, « chacun manger de son côté, et on se retrouve ensuite pour passer l’après-midi ensemble. Le médecin insiste, cette année « il faut diminuer les opportunités pendant lesquelles on va se retrouver nombreux, proches les uns des autres, sans masque dans une pièce qu’on ne va pas pouvoir aérer ».