Tours : le président de l’université accusé de harcèlement moral et sexuel

VIBRATION
Le président de l'Université a été placé en garde à vue ce mardi 28 janvier dans le cadre d'une affa
Crédit: Wikipedia

29 janvier 2020 à 12h48 par Guillaume Pivert

Le président de l'Université de Tours, Philippe Vendrix, est accusé de harcèlement moral et sexuel par 3 anciens collaborateurs.

L’affaire fait grand bruit à Tours. Le président de l’Université, Philippe Vendrix, a passé la journée de mardi 28 janvier en garde-à-vue. Trois anciens collaborateurs, l’ancien directeur de la communication, l'ancien directeur général des services et une assistante ont porté plainte contre lui pour harcèlement moral et sexuel. Six autres collaborateurs ont par ailleurs été entendus par les services de police.

Des faits que Philippe Vendrix dit contester fermement. Il a repris ses fonctions normalement aujourd’hui et affirme avoir « toute confiance dans l'enquête qui est menée et espère une conclusion rapide de cette affaire ».

 

 

 

I