Tours : le président de la métropole soupçonné de violences, une démission envisagée

VIBRATION
La ville de Tours vue du ciel.
Crédit: GUILLAUME SOUVANT / AFP - Image d'illustration.

24 juin 2021 à 3h28 par Etienne Escuer

Wilfried Schwartz, président de Tours Métropole Val de Loire, annonce son intention de démissionner. En parallèle, il est soupçonné de violences sur un collaborateur.

Le procureur de la République de Tours, Grégoire Dulin, confirme ce mercredi 23 juin l’ouverture d’une enquête pour « violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique », à l'encontre du président de Tours Métropole Val de Loire, Wilfried Schwartz. Un cadre de la métropole a, en effet, porté plainte après une agression hier.


Selon les syndicats de la métropole, « une altercation avait déjà opposé le président à un agent, il y a moins de deux semaines. L'agent est en arrêt maladie ». Puis, « un autre accrochage aurait eu lieu ce mercredi matin avec le directeur général des services de la métropole de Tours », poursuit l'intersyndicale.


 


Officiellement, une démission pour se consacrer à d'autres mandats


Hier, Wilfried Schwartz, élu à la tête de la collectivité il y a un an, a également annoncé son intention de démissionner. L’enquête n’est pas évoquée, le président de la métropole invoque officiellement l’envie de se consacrer à d'autres mandats. Dans un courriel adressé aux élus, celui qui est aussi maire de La Riche explique avoir « fait le choix de se présenter aux élections départementales » et vouloir « exercer à fond ce rôle de proximité ». Wilfried Schwartz propose d’instaurer une présidence tournante à la tête de la métropole.


L'intersyndicale des agents de la métropole estime cependant que « cette démission surprise s'inscrit dans un contexte de fortes tensions entre les agents et le président ».



 


(Avec AFP)