Tours : le violeur en série évadé a été interpellé

VIBRATION
Crédit: pixabay.com

20 novembre 2017 à 9h37 par Diane Thibaudier

Le soulagement en Indre-et-Loire : la gendarmerie a interpellé le violeur en série présumé ce dimanche. Il s'était échappé de l'hôpital où il était maintenu depuis son arrestation.

 La semaine dernière, un Tourangeau de 46 ans avait été interpellé et mis en examen pour viols avec arme. L’homme est soupçonné d’avoir commis au moins trois viols depuis le mois de juillet dernier à Tours, dans les quartiers Deux-Lions et Saint-Christ. À chaque fois, les victimes sont des femmes âgées d’une vingtaine d’années, qui rentraient chez elles à pied, en soirée. À chaque fois, le Tourangeau les violait sous la menace d’une arme blanche, un cutter, avant de prendre la fuite.


Une cinquantaine de gendarmes pour retrouver le fuyard


Rebondissement dans cette affaire ce week-end : l’homme, qui était hospitalisé au sein de l’établissement Trousseau depuis son interpellation, a réussi à fausser compagnie aux hommes qui étaient chargés de le surveiller. Le Tourangeau s’est enfui dans la nuit de samedi à dimanche dans des circonstances qui ne sont pas encore connues. Dès que ses gardiens se sont rendus compte de son absence, les gendarmes ont été mobilisés pour le retrouver. Une cinquantaine de militaires venus des compagnies de Tours, Loches, Amboise et Chinon ont été mobilisés en tout, afin de le retrouver dans les plus brefs délais étant donnée la gravité des crimes dont l’homme est soupçonné.


Le suspect n’a pas bénéficié d’aide lors de sa fuite


Les gendarmes ont quadrillé l’agglomération tourangelle, avec l’aide d’un chien spécialisé dans ce genre de recherches et dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres autour de la ville. Et il ne leur aura fallu qu’une heure et demi pour remettre la main sur le violeur présumé. Le suspect a été interpellé dans un bâtiment privé dans une commune à l’ouest de Tours. Il n’a opposé aucune résistance lors de son arrestation et a été remis à la police en charge de l’enquête à Tours. Selon les gendarmes, l’homme n’aurait bénéficié d’aucune complicité lors de sa rapide cavale.