Une femme tombe à nouveau enceinte pendant sa grossesse (vidéo)

VIBRATION
Incroyable mais vrai : elle tombe une seconde fois enceinte alors qu'elle est déjà enceinte
Crédit: Instagram / @roberts.supertwins

17 avril 2021 à 14h45 par Aurélie AMCN

Une femme est tombée enceinte une seconde fois alors qu'elle était déjà enceinte de son premier bébé. Un phénomène rare. Récit.

C’est ce que l’on appelle des « super jumeaux ». Pendant plusieurs années, Rebecca Roberts, 39 ans, et son compagnon ont essayé plusieurs traitements de fertilité pour avoir un enfant. En vain. Jusqu’à l’année dernière. Alors que le couple originaire de Wiltshire (Angleterre) n’y croyait quasiment plus, le docteur David Walker leur confirme la bonne nouvelle : Rebecca est enfin enceinte et l’embryon se porte très bien. La future maman reste toutefois très suivie par son obstétricien au Royal United Hospital. Mais au bout de la troisième échographie, soit douze semaines plus tard, celui-ci fait une découverte surprenante…

UN PHÉNOMÈNE TRÈS RARE

Le médecin aperçoit soudainement deux silhouettes sur son moniteur et entend bien deux cœurs battre pratiquement à l’unisson. Il y a désormais deux bébés. Mais c’est la confusion dans le cabinet. En effet, le second bébé semble beaucoup moins développé que le premier. « On m’a expliqué qu’il y avait une différence de trois semaines entre les deux bébés, mais personne n’a pu m’expliquer comment cela était possible », raconte la femme sur le plateau de l’émission Good Morning America (vidéo ci-dessous).

« Ma première réaction a été de me demander comment j’ai pu manquer ce second bébé. Puis, j’ai compris que ce n’était pas une erreur de ma part, mais une grossesse extraordinaire », confie le Dr. Walker qui reconnaît avoir eu du mal à établir un diagnostic précis dans les premiers instants.

DES « SUPER JUMEAUX » NÉS À 33 SEMAINES

Et pour cause, selon la médecine, il s’agit d’un phénomène rare appelé la superfétation, à savoir lorsqu’une seconde grossesse se produit pendant la première. « Au lieu d’arrêter l’ovulation en tombant enceinte la première fois, elle a libéré un autre ovule trois ou quatre semaines plus tard et cet ovule a miraculeusement réussi à se féconder et à s’implanter dans son utérus (…). Nous avons été très inquiets en voyant la différence entre les deux bébés, mais en effectuant plusieurs tests nous avons compris qu’il s’agissait bien d’un superfétation », explique-t-il ensuite à ABC News.

Le 17 septembre dernier, Rebecca a accouché au bout de 33 semaines, au lieu des 40 semaines requises, car le second bébé était en difficulté dans son ventre. Noah, le premier bébé est né à 2,09 kg, Rosalie, sa petite sœur, pesant à peine 1,2 kg, a passé plus de trois mois en soins intensifs. Aujourd’hui, les « super jumeaux » sont en très bonne santé comme le montre fièrement et quotidiennement la jeune maman sur Instagram (ci-dessous).

I