Orléans, Le Mans, Angers : les Galeries Lafayette vont être franchisées

Un magasin Galeries Lafayette, à Montpellier.
Un magasin Galeries Lafayette, à Montpellier.
Crédit: Remy Overkempe - Commons / Image d'illustration

26 août 2021 à 7h29 par Étienne Escuer

Une dizaine de magasins des Galeries Lafayette devraient passer prochainement en franchise. Ceux situés à Orléans, Le Mans ou encore Angers sont concernés.

Le groupe Les Galeries Lafayette a annoncé ce mercredi 25 août vouloir faire passer en franchise 11 de ses magasins français. L'opération, qui vient d'être présentée aux instances représentatives du personnel, doit être finalisée début 2022, a précisé dans un communiqué l’enseigne. Sept magasins, dont Orléans, Le Mans et Angers, seront affiliés à la Société des Grands Magasins (SGM). Celui de Tours, qui était uniquement locataire des lieux, sera cédé à Hermione People & Brands.

 

Les craintes des syndicats

La cession des murs de l’ensemble des magasins, qui pèsent au total 200 millions d’euros de chiffre d’affaires, « n'aurait pas d'impact sur l'emploi » selon l'entreprise, ce qui ne dissipe cependant pas les craintes des syndicats. Selon la déléguée syndicale centrale CGT Viviane Cabirol, « un CSE central est prévu début septembre » sur ce projet. Sa collègue parisienne Fouzia Es Salmi craint « une casse sociale ». Selon elle, lors d’une précédente cession, « un accord avait été négocié sur les acquis des salariés, qui ont été maintenus 15 mois après la reprise. Mais au bout des 15 mois, ils ont tout perdu, notamment le 13e mois et la prime de vacances. »

Constat partagé par David Pereira, du syndicat SUD du magasin Haussmann à Paris, qui « ne comprend pas cette stratégie. Les magasins de province ont moins souffert de la crise sanitaire, ils ont même soutenu Haussmann », à la peine faute de touristes étrangers. « Le groupe Galeries Lafayette préfère garder ouvert le magasin des Champs-Elysées qui ne rapporte rien, qui est un gouffre financier et qui enfonce les autres magasins », dénonce-t-il.

De son côté, l’entreprise explique vouloir continuer « à faire rayonner la marque et le savoir-faire des Galeries Lafayette, au cœur des villes françaises de taille moyenne, tout en permettant aux magasins concernés de retrouver une dynamique locale grâce au concours de partenaires très engagés », indiqué le directeur général Nicolas Houzé.

 

(Avec AFP)

I