Angers : la précarité grandissante des étudiants

Angers compte 43 000 étudiants pour seulement 2340 lits au Crous.
Angers compte 43 000 étudiants pour seulement 2340 lits au Crous.
Crédit: Pixabay

23 août 2021 à 11h47 par Guillaume Pivert

Selon la Fédération étudiante des associations de l’Anjou, 16% des étudiants ont des difficultés financières. Un chiffre en augmentation depuis le début de la crise sanitaire.

La rentrée approche. Pour de nombreux étudiants, c’est synonyme d’autonomie et donc de logement. A Angers, les prix des loyers ont fortement augmenté. Il leur faut en moyenne débourser chaque mois 410 euros pour se loger. C’est ce qui ressort d’une étude de la Fédération étudiante des associations (Fé2A). Pour ceux dont les moyens sont plus limités, les places au Crous sont chères ; seulement 2340 lits pour 43 000 étudiants. La fédération demande d'ailleurs la création de places supplémentaires et le versement d'une allocation de rentrée scolaire aux étudiants.

Les autres postes de dépenses coûtent également plus cher et notamment se nourrir, comme l’explique Sarah Biche, la présidente de la Fé2A.

Sarah Biche

Un étudiant sur dix ne mange pas à sa faim

 « Cette augmentation est inquiétante parce que les étudiants sont déjà dans une situation de précarité renforcée par la crise sanitaire », explique Sarah Biche. Selon la Fé2A, 8% ont des difficultés à s’alimenter convenablement. 

 

Sarah Biche
Sarah Biche
Crédit: Sarah Biche

Fin septembre, une Agoraé va voir le jour au 1 rue Pierre Gaubert. Cette épicerie sociale et solidaire proposera des prix inférieurs de 10 à 20% à ceux affichés dans les grandes enseignes. Elle sera accessible sur critères sociaux et après examen d’un dossier. Un lieu de vie ouvert à tous sera également accessible.

I