Composter ses déchets va bientôt devenir obligatoire

Compost
Compost
Crédit: Pixabay

2 janvier 2023 à 6h00 par Hugo Harnois

À partir de janvier 2024, composter ses déchets va devenir obligatoire, pour les entreprises comme pour les particuliers.

En moyenne, environ un tiers de ce qu’il y a dans notre poubelle est constitué de déchets compostables. Il s’agit de biodéchets comme les épluchures de légumes ou les restes alimentaires, comme la viande par exemple.

 

"C'est un cycle vertueux"

Le compostage est un processus naturel de décomposition de tout ce qui est matière organique. Aurélie Monchany, membre du conseil d’administration du réseau compost citoyen en Nouvelle Aquitaine, rappelle que cette action a plusieurs vertus : « ça permet d’éviter de mettre les biodéchets dans le tout-venant, la poubelle noire, car c’est rapidement malodorant. Séparer les biodéchets et les valoriser à part permet un retour au sol qui a une vertu écologique. La matière organique se décompose et nourrit à nouveau le sol, par conséquent les plantes, et ces dernières nous nourrissent, c’est un cycle vertueux. »

Il faut savoir qu’une obligation de composter ses déchets a été mise en place par une loi de 2011. Et depuis 2016, tous ceux qui produisent plus de dix tonnes de biodéchets par an ont cette obligation, comme les cantines scolaires d’un collège.

 

Maison ou appartement : même combat

En 2024, tout le monde va donc être concerné, y compris les ménages. « Les collectivités publiques vont devoir mettre en place des solutions pour proposer aux habitants des manières de composter leurs biodéchets. Ça peut être au pied de l’immeuble, ou un compostage de quartier », explique Aurélie Monchany.

Si vous habitez dans une maison avec un jardin, vous avez la possibilité de récupérer un composteur individuel auprès de votre collectivité publique, dont le prix varie en fonction de la ville dans laquelle vous habitez. La membre du conseil d’administration du réseau compost citoyen rappelle aussi une chose essentielle : « il faut bien penser à récupérer des informations importantes sur comment bien composter, ça ne se fait pas n’importe comment. Il faut équilibrer nos déchets avec des matières structurantes comme le broyat de bois ou des feuilles mortes, pour que le compost soit de qualité pour le jardin. »

D’ici 2024, des campagnes de communication et de sensibilisation d’ampleur devraient voir le jour. Des temps forts comme « Tous au compost ! » durant le printemps ou la semaine européenne des réductions des déchets devraient enfin « amener les gens vers ce geste très simple », espère Aurélie Monchany.