Des bistrots de la Sarthe et de la Nièvre célébrés dans un livre

L'auteur Pierrick Bourgault et son livre "Au bonheur des bistrots"
L'auteur Pierrick Bourgault et son livre "Au bonheur des bistrots"
Crédit: Libre de droits

14 décembre 2022 à 18h01 par Hugo Harnois

L’auteur et journaliste Pierrick Bourgault a sorti il y a quelques semaines « Au bonheur des bistrots », un livre-photos mettant à l’honneur les petits troquets partout en France, et notamment en Sarthe et dans la Nièvre.

C’est son quinzième livre sur le sujet et il ne s’en lasse pas. Pierrick Bourgault a publié il y a quelques semaines « Au bonheur des bistrots ». Né en Mayenne, dans la maison mitoyenne du café de son grand-père, le journaliste se souvient que la première maison où il est allé, c’est au café de son grand-père : « il recevait ses clients dans la cuisine, des vieux copains, des voisins, des pêcheurs à la ligne, des touristes… J’ai gardé une affection pour les cafés et les bistrots depuis. »

 

Grand prix de journalisme

Également intéressé par l’agriculture, l’homme a un diplôme d’ingénieur agronome. Il a remporté un grand prix de journalisme pour ses reportages en Irak au sujet de l’organisation des filières fruits et légumes. « C’est un sujet universel, qui concerne tout le monde, et je continue à apprendre des gens que je rencontre, des agriculteurs, des producteurs de vin et de bière », précise-t-il.

Auteur d’une quinzaine d’ouvrages autour des bistrots, Pierrick Bourgault a réalisé, entre autres, des guides pratiques sur des lieux de l’Ouest de la France, et « sur l’histoire tout à fait passionnante d’anonymes qui nous racontent l’évolution du monde et de leur époque. » Selon lui, le café est « un lieu d’échange où l’on apprend beaucoup de choses. »

 

"Je veux que les lecteurs découvrent des adresses où sortir"

Mais ce genre d’endroits est en voie de disparition car « le bistrot au cœur du village peut parfois se retrouver sur une route où plus personne ne passe. » À travers son ouvrage, Pierrick Bourgault veut donc sauvegarder le patrimoine local : « je veux aussi que les lecteurs découvrent des adresses où sortir, mais pas forcément dans les grandes chaines ou dans les grandes villes, en ne choisissant pas la pinte ou le mojito. »

Dans son livre, Pierrick Bourgault insiste bien sur le caractère esthétique de l’objet : « il y a très peu de textes, les photos ont été choisies par les maquettistes, avec une familiarité de couleurs, de regards, d’actions, de tendresse, c’est très remarquable. » Son travail évoque la Sarthe à dix reprises, avec des bistrots au Mans, à Dollon, La-Chartre-sur-le-Loir, Coémont, ou encore « Le Café du coin » de la Mère Lapipe. En Bourgogne-Franche-Comté, l’auteur parle de la Nièvre à deux reprises, avec notamment Le Goupil, installé à Montigny-en-Morvan.