Législatives : le maire du Mans Stéphane Le Foll chef de file des dissidents PS ?

Le maire du Mans Stéphane Le Foll.
Le maire du Mans Stéphane Le Foll.
Crédit: Commons - EU2016 SK

4 mai 2022 à 10h25 par Étienne Escuer

Pas franchement emballé par l’idée d’un accord avec la France Insoumise, le maire socialiste du Mans Stéphane Le Foll pourrait conduire la campagne des dissidents PS.

Alors qu’un accord semble en bonne voie ce mercredi 4 mai entre le Parti Socialiste et la France Insoumise pour une union de la gauche aux législatives, l’initiative ne fait pas l’unanimité. Parmi ceux que l’on pourrait qualifier de frondeurs, Stéphane Le Foll multiplie les interventions médiatiques ces derniers jours.

 

Ce mercredi, le maire du Mans a réaffirmé ses inquiétudes à propos d’une alliance avec la France Insoumise, et pourrait soutenir des candidatures dissidentes. Le PS ne devrait en effet se présenter que dans 70 circonscriptions (sur 577) cette année, laissant la place aux Insoumis, communistes ou écologistes ailleurs. « Pour tous ceux qui vont être candidats quand même parce qu'ils n'accepteront pas l'accord, il faut conduire cette campagne », explique Stéphane Le Foll ce mercredi sur France 2.

 

Un départ du Parti Socialiste ?

 

« Je fais la campagne des législatives puis j'ai donné un rendez-vous le 16 juillet parce que je considère qu'il y a une autre gauche, une gauche qui doit se reconstruire et qui doit rebâtir une ligne politique qui n'est pas celle qui a été suivie pendant cinq ans », poursuit l’élu manceau. « Si ce parti socialiste continue à être comme il est aujourd'hui, avec Olivier Faure, c’est-à-dire : "vous êtes d'accord avec moi, sinon vous partez", je partirai bien sûr », a-t-il prévenu. « Mais j'ai l'intention de mener quand même un peu un débat politique. »

 

Ce mercredi, Stéphane Le Foll et la fédération socialiste de la Sarthe doivent présenter leurs candidats aux législatives dans le département.

 

(Avec AFP)