Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

3 choses à retenir du second tour des législatives ?

19 juin 2017 à 10h58 Par Rédaction

Les résultats du second des élections législatives sont tombés dimanche soir. Grand sourire pour le camp du président Macron qui devrait pouvoir gouverner tranquillement. Voici un Top 3 de ce qu'il ne fallait pas rater hier soir :

1 – L’abstention une nouvelle fois en tête

Les résultats du premier tour des élections législatives avaient laissé présager une forte abstention pour le second tour. Cette dernière a dépassé toutes les inquiétudes en atteignant un nouveau record : 57%. Pourtant, les internautes s’étaient mobilisés sur les réseaux sociaux pour inciter les gens à se déplacer aux urnes. C’était le cas également comme la préfecture de la Sarthe qui appelait ses spectateurs à « poursuivre la compétition dans les urnes ». 

2 – Emmanuel Macron va pouvoir réformer sereinement

L’Assemblée Nationale va être renouvelée à hauteur de 75%. Hier, l’alliance MoDem – La République en Marche a obtenu la majorité parlementaire avec près de 350 sièges au sein de l’hémicycle. De son côté, la droite républicaine dispose de 137 sièges, loin devant les 44 du Parti Socialiste. Grosse déception pour la France Insoumise (27 sièges) et le Front National (8 sièges). 

A noter également qu’il n’y a jamais eu autant de femmes élues à l’Assemblée Nationale (223). De son côté, le gouvernement ne changera pas puisque tous les ministres sous la menace d’une démission, ont tous remporté leur circonscription.

3 – Les résultats chez nous :

En Pays de la Loire, l'alliance MoDem - La République en Marche a fait une nouvelle razzia. Elle rafle 24 sièges sur 30. A gauche, les anciens ministres Stéphane Le Foll et Guillaume Garot sont réélus, tout comme la députée de la Sarthe Marietta Karamanli. A droite, l’UDI Yannick Favennec l’emporte en Mayenne ainsi que le LR Jean-Charles Tangourdeau en Maine-et-Loire. De son côté, Jean-Carles Grelier succède à Dominique le Mener dans la Sarthe. Enfin, soulignons que la parité est respectée dans la région (15 femmes et 15 hommes).

En Bourgogne, La République en Marche arrive en tête dans quasiment toutes les circonscriptions de la Nièvre et la Saône et Loire. A l'issue du vote, on compte 10 députés La République En Marche, 4 Les Républicains-UDI et un seul du PS. A retenir un petit incident dans l’Yonne, au bureau de vote de l’école Joubert à Villeneuve-sur-Yonne. Un homme a pénétré à l’intérieur, armé d’un pistolet en plastique à la ceinture. Connu des services de gendarmerie, il a été placé en garde-à-vue.

Des trois régions, c’est le Centre Val de Loire qui a fait le plus de résistance. En effet, le mouvement du chef de l’Etat ne récupère « que » 13 des 24 sièges de la région mais réalise le grand Chelem dans le Cher. Les autres sont départagés entre l’UDI et les Républicains.

A retenir notamment la désillusion de Marisol Touraine, éliminée de sa circonscription en Indre-et-Loire. Dans le Loiret, c’est Serge Grouard qui perd la tête de sa circonscription à Orléans. Toujours dans le Loiret, l’élection s'est parfois jouée à rien à l'image du sénateur LR Jean Pierre Door qui a remporté sa circonscription du Loiret avec seulement 8 votes de plus que sa concurrente.