330 jours de repos offerts par ses collègues

VIBRATION

1er novembre 2016 à 10h14 par Rédaction

Les employés d'un magasin de bricolage dans l'Allier ont décidé de s'unir pour aider une de leur collègue.

Nathalie, employée au Mr Bricolage de Domérat a appris il y a quelques mois que sa fille était atteinte d'une leucémie aïgue. Cette dernière a du entrer en chimiothérapie pour plusieurs mois.

Une triste nouvelle qui a bouleversée ses collègues du magasin. Afin d'aider Nathalie et lui permettre de rester auprès de sa fille, ils vont lui offrir 330 jours de congés payés. 

Un élan de solidarité possible par la loi Mathys (du prénom d'un enfant de 10 ans qui a lutté pendant 4 ans contre un cancer du foie) datant de 1994 qui permet aux salariés de « renoncer anonymement et sans contrepartie » de jours de repos au bénéfice d'un autre salarié de l'entreprise si celui-ci a un enfant à charge de moins de 25 ans atteint d'une maladie, d'un handicap ou est victime d'un accident « rendant indispensable une présence soutenue ».

Le père de Mathys, à l'époque, avait reçu 170 jours de RTT de la part de ses collègues de l'entreprise Badoit de Saint-Galmier.