Anjou : une nouvelle unité de production pour le fabricant de masques Kolmi-Hoppen

VIBRATION
Kolmi-Hoppen va produire, d'ici quelques semaines, 3,5 millions de masques quotidiennement.
Crédit: Pixabay

10 juin 2020 à 6h23 par Guillaume Pivert

Kolmi-Hoppen va ouvrir une nouvelle usine, début juillet, pour faire face à la demande.

Le carnet de commande déborde et la demande ne cesse d’augmenter. Le fabricant de masques Kolmi-Hoppen, basé à Saint-Barthélémy (Maine-et-Loire), va ouvrir une nouvelle usine à Beaucouzé. L’entreprise, filiale du Canadien Medicom, va installer onze nouvelles machines dans un bâtiment de 5000 mètres carrés, à l’abandon depuis trois ans. Une cinquantaine d’emplois vont être créés selon Ouest-France. A terme, l’entreprise produira quotidiennement 3,5 millions de masques, contre un million actuellement. Pour faire face à la hausse d’activité depuis six mois, Kolmi-Hoppen a doublé ses effectifs. L’usine de Saint-Barthélémy tourne désormais 24h/24 et sept jours sur sept. Avec son nouveau site, l’entreprise espère pouvoir relancer le reste de sa production (charlottes, bonnets, surchaussures).

 

Une commande d’un milliard de masques

 

Le 19 mai dernier, le gouvernement avait annoncé une commande exceptionnelle d’un milliard de masques jetables aux fabricants français dont Kolmi-Hoppen. Les livraisons devraient s’étaler jusqu’à la fin de l’année.

I