Ateliers, marchés : Metro tente d’aider les restaurateurs icaunais

VIBRATION
Les restaurants ne peuvent toujours pas accueillir de clients.
Crédit: Pixabay - Image d'illustration

24 février 2021 à 5h30 par Etienne Escuer

Toute la filière agro-alimentaire se retrouve impactée par la fermeture des restaurants. Grossistes et restaurateurs tentent de se serrer les coudes dans l'Yonne.

Avec la fermeture des restaurants en raison du contexte sanitaire, c’est toute la filière agro-alimentaire qui est impactée, des agriculteurs jusqu’aux grossistes. Chez Metro, par exemple, à Monéteau, près d’Auxerre, le chiffre d’affaires a chuté de 30%. Surtout, la filière a dû rapidement s’adapter aux nouveaux comportements, notamment la vente à emporter. Le grossiste Metro a ainsi mis en place des ateliers pour aider les restaurateurs. « Ce n’est pas leur métier de base de faire de la vente à emporter », confie le directeur de Metro Monéteau, Philippe Bulant. « Emballer ce qui est dans une assiette, ce n’est pas forcément une évidence. Les ateliers ont permis d’expliquer que tel produit s’emballe par exemple de telle façon. » La vente à emporter change en effet beaucoup de choses pour les restaurateurs, poursuit Philippe Bulant : les modes de cuisson, la présentation, etc. Un même plat doit parfois être préparé de façon différente suivant s’il est consommé directement sur place, ou réchauffé chez le client.


 


Écouter le podcast


 


Des restaurateurs installés sur les marchés de l'Yonne



Le grossiste a aussi mis en place l’initiative Place aux restos, qui permet aux restaurateurs de s’installer sur les marchés. A Auxerre, par exemple, 10 éditions ont déjà eu lieu. Là aussi, les restaurateurs ont dû s’adapter. « Ils n’ont pas forcément l’habitude du marché, il y a des placiers, il faut du matériel particulier, etc. », explique Philippe Bulant. « Tout ce qu’ils préparent, ils le vendent, mais ça ne soutient pas leur chiffre d’affaires ordinaire. Ça permet surtout de rencontrer des collègues et clients qui viennent les soutenir en achetant leurs plats. »


 


Écouter le podcast


 


Une grosse douzaine de restaurateurs ont ainsi rejoint l’initiative à Auxerre. Place aux restos a aussi été décliné à Joigny, Saint-Florentin et Saint-Julien-du-Sault.