Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Bientôt un nouveau radar sur nos routes !

17 novembre 2017 à 15h36 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay.com

C’est une information du magazine Auto Plus : le ministère de l’intérieur a commandé un millier d’exemplaires du nouveau « radar de poche ». Explications.

Le radar du futur sera bientôt au bord de nos routes. Jusqu’à maintenant, les jumelles utilisées par les forces de l’ordre sur nos axes pouvaient détecter des véhicules jusqu’à 250km/h. Et elles étaient assez visibles sur le bord de la route. Ça va changer ! Selon le magazine Auto Plus, le ministère de l’Intérieur vient de passer une grosse commande : 250 radars de poche par an, jusqu’en 2021.

Petit et léger, mais beaucoup plus performant

Il s’agit en fait d’un pistolet laser compact, qui mesure 13 centimètres de long seulement et qui pèse 410 grammes. Le « TruSpeed SE » devrait donc bientôt garnir les poches de nombreux gendarmes et policiers en France. Et malgré sa taille, ce mini-radar est particulièrement performant ! Impossible de lui échapper, il peut détecter des vitesses jusqu’à 300km/h à plus de 600 mètres et dans les deux sens de circulation. Et c’est aussi plus qu’un simple radar, puisque le « TruSpeed SE » dispose d’un zoom très puissant. Les forces de l’ordre peuvent donc s’en servir pour repérer d’autres infractions commises par les automobilistes et les motards. Les gendarmes et policiers pourront notamment verbaliser plus facilement les conducteurs qui roulent en étant au téléphone et ceux qui ne portent pas leur ceinture de sécurité par exemple.

Les policiers municipaux aussi équipés

Le gouvernement a bien compris tous les avantages de ce nouveau radar pour lutter contre l’insécurité routière. Le ministère de l’Intérieur a donc commandé 250 pièces pour cette année. Mais en tout, ce sont 1000 unités qui ont été réservées par le gouvernement pour les 4 prochaines années, jusqu'en 2021. Un chiffre qui pourrait encore augmenter, puisqu’il ne s’agit là que des commandes du ministère de l’Intérieur. Mais les collectivités pourraient aussi vouloir de ces « radars de poche » pour équiper les policiers municipaux.